International
URL courte
156
S'abonner

Près de 115 contaminations au coronavirus sont détectées quotidiennement en Belgique. Ces chiffres marquent le «début d'une deuxième vague», a mis en garde au micro de VRT-radio le virologue belge Marc Van Ranst, insistant sur le fait qu'il est important de continuer à maintenir les mesures sanitaires.

La moyenne quotidienne de nouvelles infections au coronavirus ayant augmenté en Belgique, le virologue et épidémiologiste à l’Université de Louvain Marc Van Ranst estime qu’une deuxième vague menace le pays.

«Face à ces chiffres, il faut bien dire que nous sommes au début d’une deuxième vague», a-t-il déclaré au micro de VRT-radio.

Compte tenu de cette situation, M. Van Ranst insiste sur la nécessité de «garder les distances, porter un masque là où c’est nécessaire et limiter le nombre de contacts sociaux» afin de ralentir l'augmentation du nombre de cas

«La règle de 15 contacts par semaine n’a pas été adoptée par hasard et je sais que tout le monde n’y adhère pas», a-t-il ajouté.

La moyenne quotidienne des nouvelles infections en hausse

Selon des chiffres publiés ce 17 juillet par les autorités sanitaires belges, la moyenne quotidienne de nouvelles infections au Covid-19 a augmenté de 32% au cours de la période du 7 au 13 juillet par rapport à la semaine précédente, pour atteindre 114,7 personnes contaminées par jour.

L'augmentation au cours des deux dernières semaines est «soutenue» au niveau national, mettent en garde les autorités sanitaires, notant, par ailleurs, que 216 nouvelles contaminations ont été recensées en Belgique lundi dernier, un chiffre similaire à celui du 15 mars, deux jours avant les premières mesures de confinement.

Pour ce qui est du taux de reproduction du coronavirus, il est passé à 1,033 en Belgique, font observer les autorités sanitaires, citées par l'AFP. C'est la première fois qu’il passe au-dessus de 1 depuis le 4 avril, lors du pic épidémiologique.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
Belgique, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, épidémie, contamination
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook