International
URL courte
181636
S'abonner

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis le 17 juillet à Chicago pour mettre à bas une statue de Christophe Colomb. Des heurts avec la police ont éclatés, faisant 18 blessés du côté des forces de l’ordre. Des élus se sont indignés de ces violences dans un communiqué, appelant au démantèlement de la police de la ville.

Au moins 18 policiers ont été blessés à Chicago en défendant un monument dédié à Christopher Colomb contre des manifestants antiracistes, rapporte le Chicago Sun-Times.

Un mouvement de protestation décrit par les organisateurs comme une «marche de solidarité pour les peuples autochtones et les noirs» a dégénéré. Près de 1.000 personnes se sont rassemblées autour de la statue du navigateur. Des protestataires ont attaché des cordes pour faire tomber la statue.

Des policiers sont intervenus. Ils ont été la cible de jets de canettes et de tirs de feux d’artifices. Les forces de l’ordre ont répondu en faisant usage de leur matraque.

Réactions des élus

Certains des policiers blessés dans les échauffourées ont dû être hospitalisés.12 manifestants ont été arrêtés, selon les autorités. 

La statue n’a finalement pas été déboulonnée, mais son socle a été tagué.

Plusieurs élus, dont le sénateur de l’Illinois Robert Peters, pointent dans un communiqué le comportement des forces de l’ordre durant la manifestation. Ils demandent un démantèlement de la police de Chicago.

«Nous condamnons sans équivoque la décision du maire Lori Lightfoot d'envoyer la police de Chicago battre, arrêter et terroriser les manifestants et les journalistes réunis à Grant Park ce soir.[…] Cela doit cesser. Nous sommes prêts à travailler pour démanteler la police de Chicago immédiatement», précise la note signée par les élus.

De nombreuses autres statues ont été attaquées lors de manifestations aux États-Unis ces dernières semaines. Christophe Colomb semble être une cible privilégiée, plusieurs monuments à son effigie ayant été vandalisés à Baltimore, Boston ou encore Richmond.

L’ambassade espagnole à Washington a d’ailleurs déploré dans un communiqué que les manifestants s’en prennent ainsi à l’empreinte espagnole aux États-Unis.

Lire aussi:

À deux doigts de la mort: une nouvelle vidéo choc de violences policières publiée par Mediapart
Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Un contrôleur de tram poignardé pour avoir demandé à des filles de porter un masque
Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Tags:
statue, Black Lives Matter, manifestation, Chicago, Christophe Colomb
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook