International
URL courte
0 815
S'abonner

Une vidéo incluant un morceau de Linkin Park a été supprimée par le réseau social Twitter. Partagée par Donald Trump, elle avait fait l’objet d’une plainte du groupe pour violation des droits d’auteur.

Twitter a supprimé une vidéo partagée par le Président américain samedi 18 juillet. Publiée dans un premier temps par son directeur des médias sociaux, Dan Scavino, elle a été désactivée en réponse à une plainte du détenteur des droits d’auteur, comme l’indique le message qui a pris la place de la publication.

Le signalement a été déposé par Machine Stop Entertainment, qui n’est autre que la société de gestion détenue par le groupe Linkin Park dont une chanson figurait dans la vidéo. Sur son compte Twitter, le groupe a ensuite indiqué qu’il n’approuvait pas Trump et qu’il ne l’avait pas autorisé à utiliser sa musique. «Une ordonnance de cessation et d’abstention a été émise», a-t-il affirmé.

La Maison-Blanche n’a pas encore commenté l’affaire, mais ce n’est pas la première fois que le Président est censuré par Twitter. Fin juin, une photo qu’il avait partagée avait été supprimée à la suite d’une plainte déposée par le New York Times, qui en détient les droits.

En mai, le réseau social avait supprimé une série de ses tweets en invoquant la violation de la politique en matière de menaces violentes.

Des artistes contre Trump

Les Rolling Stones ont également menacé le Président de poursuites judiciaires. Ce dernier avait utilisé leur chanson You Can’t Always Get What You Want lors de ses meetings, ce qui n’avait pas plu au groupe britannique. D’autres artistes se sont exprimés contre l’utilisation de leur musique par Donald Trump, notamment le groupe Queen, dont le titre We Are the Champions avait été utilisé lors d’une convention des Républicains, mais aussi Adele, R.E.M. ou encore Neil Young.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Tags:
artistes, plainte, droits d'auteur, censure, Linkin Park, Donald Trump, Twitter, Inc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook