International
URL courte
8419
S'abonner

La Maison-Blanche s’attaquera à ceux qui vandalisent ou ciblent églises catholiques et statues, rapporte le Daily Caller qui se réfère à un responsable américain.

Donald Trump a promis de punir «avec toute la rigueur qu’impose la loi» ceux qui attaquent des monuments ou églises catholiques aux États-Unis, relate le journal Daily Caller qui cite des propos d’un haut représentant de la Maison-Blanche.

«Le Président Trump se joint à la communauté catholique et exprime sa solidarité en ces temps difficiles. Rassurez-vous, le Président Trump exigera toujours le respect de la loi et de l'ordre dans les communautés américaines et veillera à ce que les criminels à l'origine de ces actes sacrilèges soient poursuivis avec toute la rigueur qu’impose la loi», a informé le responsable.

Il a rappelé «les récentes attaques contre les monuments catholiques comme la statue de la Vierge Marie à Boston et la statue de Jésus à Miami», qualifiant ces actes d’«absolument épouvantables», note le journal.

Le représentant a par ailleurs souligné que le 26 juin, le Président a signé un décret punissant quiconque s’en prendrait à des monuments publics.

Attaques contre des sites catholiques

En juin et juillet, plusieurs monuments ont été vandalisés aux États-Unis. Une statue de Jésus a été décapitée à Miami. Une statue de la Vierge Marie a été mise à feu à Boston quand une autre a été vandalisée à Queens, dans l’État de New York. Des croix gammées et des inscriptions anticatholiques ont été peintes en juin sur des pierres tombales d’un cimetière dans le Rhode Island.

La mission catholique San Gabriel, en Californie, a été gravement endommagée par un incendie qui a détruit le toit et la majeure partie de son intérieur le 11 juillet, se souvient le Daily Caller. Le même jour, un homme a été arrêté en Floride après avoir projeté son véhicule contre les portes d’entrée d’un sanctuaire catholique. Il a jeté du carburant à l’intérieur et y a mis le feu alors que des fidèles étaient présents.

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
États-Unis, justice, catholique, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook