International
URL courte
Par
3041116
S'abonner

Les circonstances de la mort d’un Algérien de 29 ans, transporté à l’hôpital après son interpellation à Anvers le 19 juillet, font désormais l’objet d’une enquête. Le drame a suscité la colère des internautes qui ont lancé une pétition pour «rendre justice à Akram.»

Le 19 juillet, une arrestation policière dans le quartier de la gare d’Anvers a fini par le décès d’un Algérien de 29 ans. Une vidéo des faits a été diffusée sur les réseaux sociaux et a suscité de nombreuses réactions.

Ce qui s’est passé

Selon la police, l’homme se comportait de façon agressive dans un café à la mi-journée.

«Il a agressé des gens, jeté des meubles de terrasse et est tombé par terre», a déclaré dimanche soir le porte-parole de la police, Sven Lommaert, au quotidien Gazet Van Antwerpen.

Les forces de l’ordre ont reçu des témoignages selon lesquels il avait mis quelque chose dans son propre verre et l’avait ensuite ingurgité. «Cela confirme l’idée qu’il était sous influence», a souligné le porte-parole.

Toutefois, une personne se présentant comme sa mère a réfuté sur Twitter le fait qu’il était drogué:

Selon la police, l’homme a été réanimé dans l’ambulance pendant vingt minutes et a été transporté à l’hôpital dans un état critique.

«En raison des circonstances sur place, les services de police ont été contraints de menotter un homme de 29 ans. À un certain moment, l'homme a subi un malaise et les services d'urgence ont été prévenus. L'homme a été emmené dans un état critique à l'hôpital où il est mort la nuit dernière», a déclaré la police de la ville dans un communiqué, cité par rtbf.be.

Vidéo de la scène

Son interpellation a été filmée par un témoin. Les images montrent la police le maîtriser en le mettant à terre puis en lui passant les menottes.

Une légende indique que les agents l’ont étouffé, ce qui n’apparaît pas sur les images. «Ma meilleure amie a assisté au drame», affirme une internaute.

Les agents ont alors appelé les services de secours qui sont arrivés une douzaine de minutes plus tard, a précisé le porte-parole.

Ouverture d’une enquête

Le ministère public d'Anvers a ordonné une enquête judiciaire sur cette mort, a déclaré la police dans le communiqué.

«Les circonstances exactes de l'arrestation et de la mort font actuellement l'objet d'une enquête. Le juge d'instruction rassemble toutes les informations pour avoir une idée claire de ce qui s'est exactement passé et souhaite poursuivre son enquête en toute sérénité», dit le document.
Une pétition et un tollé sur la Toile

Au lendemain du drame, de nombreuses personnes ont exprimé leur colère face aux forces de l’ordre sur les réseaux sociaux avec le hashtag #murderinAntwerp tout en apportant leur soutien à la famille d’Akram.

Une pétition Justice pour Akram est également apparue sur change.org. «Cette pétition a pour but de rendre justice a Akram assasiné ce 19/07/2020 à Anvers par la police d'Anvers. Nous ne voulons plus que nos enfants se fassent tuer par des policiers», déclarent les auteurs.

Lire aussi:

Santé publique France dévoile la carte des zones les plus touchées par le Covid-19 - photo
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Tags:
interpellation, morts, décès, Algériens, Belgique, Anvers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook