International
URL courte
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (108)
6458
S'abonner

Le locataire de la Maison-Blanche a comparé la situation née à Chicago sur fond de violentes protestations antiracistes à celle qui règne en Aghanistan.

La situation criminelle à Chicago, troisième plus grande ville des États-Unis, est pire qu’en Afghanistan, estime le Président américain.

S’exprimant devant les journalistes dans le contexte des violentes manifestations contre le racisme qui traversent le pays, Donald Trump a déclaré que les autorités de certains États «avaient peur des protestateurs»:

«Et quid de Chicago? […] Vous connaissez les chiffres? Beaucoup de gens sont blessés, il y a plusieurs morts. Et il ne s’agit pas d’un ou deux morts, mais de 18 personnes tuées, et je crois que le nombre réel est plus élevé. Et combien de morts y aura-t-il à la fin de l’été? C’est sans aucun doute pire qu’en Afghanistan», a lancé M.Trump.

Les Démocrates en cause

«Toutes ces villes sont gouvernées par les libéro-démocrates. Et si Biden devient Président, il en sera de même dans le pays entier», a-t-il averti.

Selon lui, la victoire de son adversaire démocrate à la présidentielle enverrait les États-Unis «aux enfers». «Mais nous ne le permettrons pas», a promis l’actuel Président.

Dossier:
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (108)

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Tags:
Joe Biden, protestations, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook