International
URL courte
16258
S'abonner

La Chambre des représentants du Congrès américain a adopté à l'unanimité un amendement au projet défense des États-Unis portant sur le durcissement des sanctions contre le gazoduc Nord Stream 2.

La Chambre des représentants a annoncé sur son site avoir approuvé l'amendement au projet du budget défense qui étend les sanctions liées à la construction du gazoduc Nord Stream 2.

L'amendement a été adopté à l'unanimité.

Le projet de loi sur l'extension des sanctions avait été déposé la veille par des représentants des partis républicain et démocrate. Il vise notamment les entreprises qui posent les tuyaux, offrent des services d'assurance ou des locaux pour la modernisation des navires de pose de tuyaux liés à la construction du gazoduc.

Les sanctions américaines contre les projets gaziers russes

Le 15 juillet, le département d'État américain a publié des recommandations en vertu de la loi CAATSA en y incluant le gazoduc Nord Stream 2 et la deuxième ligne du Turkish Stream 2. Mike Pompeo a qualifié cette mesure de «signal clair pour les entreprises participant aux projets». «Sortez immédiatement [des projets, ndlr] ou il y aura des conséquences», a ajouté le secrétaire d'État.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a dénoncé le fait que Washington avait recours à «des pressions politiques pour une concurrence déloyale» ce qui selon elle, témoigne de «la faiblesse du système américain».

Réactions en Europe

L'opérateur du gazoduc, la société Nord Stream 2 AG, a commenté à Sputnik cette déclaration du département d'État américain. 

«Les entreprises énergétiques d’Autriche, d’Allemagne, de France et des Pays-Bas se sont engagées à investir près d'un milliard d'euros dans le projet, et plus de 1.000 entreprises de 25 pays se sont pleinement engagées à l'achever. Les efforts qui entravent cet important travail reflètent un mépris manifeste pour les intérêts des ménages et des industries européens, qui paieront des milliards de plus pour le gaz si le pipeline n'est pas construit», a-t-il indiqué.

Le parlementaire allemand Klaus Ernst a rappelé au Congrès américain le droit de l’Europe de prendre indépendamment des décisions sur le Nord Stream 2, comme l’auraient fait les États-Unis s’il s’agissait d’«ingérence dans les affaires intérieures du Texas ou de la Pennsylvanie».

Lire aussi:

Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Un policier fait un croche-pied à un migrant lors de l'évacuation place de la République – vidéo
Tags:
amendements, Chambre des représentants des Etats-Unis, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook