International
URL courte
4119
S'abonner

Selon le dirigeant philippin Rodrigo Duterte, la détention dans un commissariat de police pourrait servir de leçon à ceux qui ne respectent pas le port du masque obligatoire.

Le Président philippin Rodrigo Duterte a recommandé à la police d’interpeller les personnes qui transgressent l’obligation du port du masque dans le pays, rapporte le journal Philippine Star.

«Je ne suis pas contre l’arrestation de personnes qui ne portent pas de masque. Cela est peut-être banal, mais pendant une pandémie, cela peut être considéré comme un crime grave», a déclaré M.Duterte lors d’une réunion gouvernementale.

Selon lui, la détention dans un commissariat de police pouvait servir de leçon aux contrevenants.

70.000 cas dans l’archipel

Mardi 21 juillet, le ministère philippin de la Santé a fait savoir que le nombre de cas d’infection par le coronavirus dans l’archipel avait dépassé les 70.000. Dans le même temps, le pays compte 1.837 décès liés au Covid-19.

Selon les derniers chiffres de l’OMS, plus de 14,3 millions de personnes ont contracté la maladie à travers le monde, et plus de 600.000 personnes en sont décédées.

Lire aussi:

Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Tags:
Covid-19, pandémie, Philippines, Rodrigo Duterte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook