International
URL courte
Par
Explosion au site d'enrichissement iranien de Natanz (juillet 2020) (7)
41218
S'abonner

Que se cache-t-il derrière les explosions et incendies qui se multiplient étrangement en Iran? Depuis un mois, la presse et les réseaux sociaux relaient ces nombreux incidents. Un sensationnalisme médiatique qui semble contribuer aux nouvelles pressions d’Israël et des États-Unis sur leur ennemi iranien. Décryptage.

L’Iran brûle-t-il? Les informations relayées par la presse et les images diffusées par les réseaux sociaux révèlent chaque semaine, depuis près d’un mois, de multiples incidents sur le territoire iranien. Le 19 juillet encore, deux incendies se sont déclarés, l’un dans une usine de cellophane et l’autre dans une centrale électrique.

Une carte comparative entre 2019 et 2020 prouve cependant que ces incidents sont légion dans ce pays qui vit sous un embargo et des sanctions drastiques. Une pression qui ne serait pas sans incidence sur la vétusté des infrastructures iraniennes, comme ce fut le cas le 30 juin dernier, où 19 personnes ont perdu la vie dans une clinique de Téhéran. Alors pourquoi y a-t-il un tel emballement médiatique autour de ces évènements? Israël et les États-Unis ont-ils une part de responsabilité dans ces explosions et incendies?

Réponses dans ce nouvel épisode de Désalliances en bref.

Dossier:
Explosion au site d'enrichissement iranien de Natanz (juillet 2020) (7)

Lire aussi:

Le pass sanitaire en cause? L’institut Pasteur améliore ses pronostics pour la quatrième vague
Licenciement en cas de non-vaccination? La droite dénonce «une volonté de revanche sur le dos des salariés»
Plus besoin d’autorisation parentale pour vacciner les ados de 16 ans: «Le gouvernement ouvre une boîte de Pandore»
Tags:
accord de Vienne sur le nucléaire iranien (2015), programme nucléaire iranien, usine d'enrichissement d'uranium de Natanz, Chine, Russie, UE, France, États-Unis, Israël, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook