International
URL courte
Par
17941
S'abonner

Interrogé lors d’une conférence en ligne avec des électeurs, sur l’habitude de Trump de surnommer le nouveau coronavirus, de «virus chinois» ou de «virus de Wuhan», Joe Biden a traité Donald Trump de premier «raciste» à être élu à la tête du pays, fait savoir CNN.

Le candidat démocrate à la présidence des États-Unis, Joe Biden, a qualifié Donald Trump de premier «raciste» à être élu à la présidence, lors d’une conférence en ligne avec les électeurs, relate CNN.

Joe Biden a été interrogé sur la façon dont Trump qualifie le coronavirus de «virus chinois» ou de «virus de Wuhan». En réponse, l’homme politique a déclaré que le Président «semait le racisme».

«La façon dont il traite les gens, en fonction de leur couleur de peau, de leur nationalité, de leur origine est totalement dégoûtante», a déclaré le candidat démocrate à la Maison-Blanche.

Par la suite, il a rappelé que, d’après lui, aucun autre Président n’a manifesté un tel degré de racisme.

«Aucun Président républicain ne l'a fait. Jamais, jamais, jamais. Aucun Président démocrate ne l'a fait. Nous avions des racistes, ils existaient, ils tentaient d'être élus Président des États-Unis, c'est le premier à l’être devenu», a ajouté Joe Biden.

Des critiques

En réponse à la déclaration de Biden, plusieurs utilisateurs des réseaux sociaux ont rappelé que plusieurs anciens Présidents, dont le premier, George Washington, étaient des propriétaires d'esclaves, tandis que le 28e, le Président démocrate Woodrow Wilson (1913-21), prônait la ségrégation. Raison pour laquelle l'école près de l'université de Princeton a été débaptisée, relate le média américain US News.

Par le passé, Trump et son administration ont rejeté à plusieurs reprises les accusations de racisme, et ont expliqué le surnom de «virus chinois» par sa région d’origine.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un maire français frappé au visage et attaqué avec un feu d’artifice
Tags:
États-Unis, politique, Donald Trump, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook