International
URL courte
4210
S'abonner

Dans le cadre d’une enquête engagée par plusieurs États américains, la division de protection des consommateurs du Bureau du procureur du Texas mène des investigations contre Apple pour pratiques commerciales trompeuses, indique Axios. Cependant aucun détail n’a été fourni sur les violations en question ni sur les États intéressés en plus du Texas.

Le Texas et plusieurs autres États américains mènent une enquête préliminaire contre Apple pour pratiques commerciales trompeuses, rapporte jeudi 23 juillet le site Axios.

Selon un document daté du 27 mars, la division de la protection des consommateurs du Bureau du procureur général du Texas «a ouvert une enquête à des fins d’exécution de la loi. Ainsi, en cas de révélation des violations, la division entamera un procès».

Cependant, aucun détail sur les violations en question n’a été fourni. Le document n’indique pas non plus quels autres États sont intéressés à part le Texas. Interrogés par le site, le porte-parole du procureur du Texas et Apple ont refusé de commenter cette enquête.

Une enquête sur des pratiques anticoncurrentielles

Le 24 juillet 2019, le département américain de la Justice a annoncé sur son site que sa division antitrust examinerait les pratiques anticoncurrentielles présumées des géants du numérique. Ainsi, l’enquête porte sur la question de savoir si ces entreprises «appliquent des pratiques réduisant la concurrence, freinant l’innovation et portant préjudice aux consommateurs».

Les médias ont alors convergé sur l’idée que l’enquête ciblerait Google, Facebook, Twitter et Amazon, des entreprises dominantes sur leurs marchés respectifs, mais aussi Apple, notamment avec son App Store.

Lire aussi:

«Le port du masque ne sert absolument à rien», lance une conseillère municipale à Nice, causant une polémique
Fraude sociale: les milliards perdus de la Sécu
Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Tags:
Texas, Apple, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook