International
URL courte
11342
S'abonner

Après l’ordonnance de fermeture du consulat américain à Chengdu, répliquant ainsi à une décision similaire des États-Unis, le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré que certains employés de cet établissement se s'étaient ingérés dans les affaires intérieures du pays.

Un certain nombre d'employés du consulat général américain dans la ville de Chengdu, que les autorités chinoises ont demandé de fermer, ont mené des activités qui ne correspondaient pas à leur statut et sont intervenus dans les affaires intérieures de Pékin, a déclaré ce 24 juillet le ministère chinois des Affaires étrangères.

«Certains employés du consulat des États-Unis à Chengdu se sont livrés à des activités sortant de leurs attributions, ils se sont ingérés dans les affaires intérieures de la Chine et ont mis en danger la sécurité et les intérêts chinois», a déclaré devant la presse le porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin.

Selon lui, à cet égard, la Chine a adressé à plusieurs reprises des rapports à la partie américaine, et les États-Unis sont pleinement conscients de la situation.

La fermeture du consulat de Houston

Auparavant, ce 24 juillet, la Chine avait ordonné la fermeture d'un consulat américain, répliquant ainsi aux États-Unis trois jours après la décision de Washington de fermer le consulat chinois à Houston sur des accusations d'espionnage.

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré le 23 juillet que le consulat de Chine à Houston était une «plaque tournante de l'espionnage» chinois et «du vol de propriété intellectuelle» américaine.

La diplomatie chinoise n'a pas précisé non plus dans quel délai le consulat devrait fermer ses portes. Dans le cas de Houston, l'administration Trump n'a donné que 72 heures aux diplomates chinois pour plier bagage.

Lire aussi:

Plusieurs explosions entendues à Minsk
«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Premier mort lors des manifestations à Minsk
Tags:
fermeture, consulat, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook