International
URL courte
14670
S'abonner

Accusé depuis le début de la pandémie d'exploiter la crise pour «contrôler les gens», Bill Gates a pour une enième fois nié son implication dans le développement de micro-puces injectées dans du vaccin, tout en rappelant que sa fondation a «donné plus d'argent que tout autre groupe pour acheter des vaccins afin de sauver des vies».

Le milliardaire américain Bill Gates a balayé les théories du complot répandues sur les réseaux sociaux, qui l'accusent d'être à l'origine de la pandémie de Covid-19.

«C'est une mauvaise combinaison de pandémie, de réseaux sociaux et de gens qui cherchent des explications simples», a-t-il déclaré le 23 juillet dans une interview à CNN.

De faux articles de presse et des photos trafiquées sont devenues virales sur les réseaux sociaux, partagées dans de nombreuses langues. Une vidéo accuse ainsi Bill Gates de vouloir «éliminer 15% de la population» sous couvert de vacciner la population. Elle a été vue des millions de fois sur YouTube.

«Notre fondation a donné plus d'argent que tout autre groupe pour acheter des vaccins afin de sauver des vies», a martelé Bill Gates, disant espérer que ces théories du complot ne rendront pas la population réfractaire au vaccin, quand il sera mis au point.

«Je crois profondément au fait que la vérité sera reconnue», et ces théories du complot déjouées, a ajouté Bill Gates.

Comme l'indique l'AFP, Bill Gates a alloué 250 millions de dollars pour la lutte contre la pandémie de Covid-19 et sa fondation a investi des milliards de dollars depuis 20 ans dans le développement des systèmes de santé des pays les plus pauvres.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
épidémie, vaccin, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook