International
URL courte
Par
L'ancienne basilique Sainte-Sophie d'Istanbul transformée en mosquée (15)
231727
S'abonner

Des églises de Grèce ont sonné le glas pour Sainte Sophie reconvertie en mosquée où la prière inaugurale a eu lieu ce 24 juillet, informe la télévision grecque. Une décision qui fait suite à celle prise par le Président turc le 10 juillet de transformer l’ancienne cathédrale de l’empire byzantin en lieu de culte musulman.

Alors que s’est tenue une première prière musulmane ce vendredi 24 juillet dans l’ancienne basilique Sainte-Sophie d'Istanbul récemment reconvertie en mosquée, des églises orthodoxes «en deuil» ont sonné le glas en début d’après-midi un peu partout en Grèce, leur drapeau en berne, informe la télévision grecque (EPT). La reconversion de Sainte-Sophie a été décrétée par Recep Tayyip Erdogan le 10 juillet après l’annulation d'une décision gouvernementale de 1934 qui conférait à Sainte-Sophie d’Istanbul le statut de musée.

Des cloches ont retenti dans les églises d'Athènes, de Thessalonique, de Patras, sur toutes les îles de l'archipel du Dodécanèse, près de la côte turque, «afin d’exprimer la tristesse et l'amertume à l’égard de la transformation de la cathédrale Sainte-Sophie en mosquée», détaille l’EPT.

Même son de cloche dans les villes de Nigríta et Serrès, relate le site des actualités religieuses Romfea.gr.

À midi, les cloches des églises chypriotes ont également retenti pendant cinq minutes pour exprimer leur déception face à la «transformation arbitraire, inacceptable et criminelle de la basilique Sainte-Sophie en mosquée par les Turcs», selon un communiqué de l'Église orthodoxe de Chypre.

«Un mauvais point de départ» pour la Turquie au sein de l’UE

Le Grec Margaritis Schinas, vice-président de la Commission Européenne chargé de «promouvoir le mode de vie européen» s’est indigné de la décision turque.

«En tant que Grec, je ressens de l'amertume, je ressens de l'indignation à cet égard. C'est une journée difficile, et je suis sûr que je ne suis pas le seul à vivre ce genre d'émotions», déplore-t-il lors d’une conférence de presse tenue ce 24 juillet.

«Je pense qu'à un moment donné, la Turquie devrait décider quelle devrait être sa position géopolitique et avec qui elle veut aller dans l'avenir. Si la Turquie veut aller avec l'Union européenne sur la base des valeurs européennes, si tel est le cas, alors ce qui se passe aujourd'hui à Sainte-Sophie est un mauvais point de départ», commente-t-il.

Pour rappel, les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont soutenu le 13 juillet la proposition d’appeler la Turquie à annuler sa décision de ré-autoriser les services religieux musulmans dans la basilique byzantine. La Turquie a rejeté ses critiques, rappelant que le changement du statut de la Sainte-Sophie revelait de «son droit souverain».

Sainte-Sophie

Érigée de 532 à 537 par les Byzantins qui y couronnaient leurs empereurs, Sainte-Sophie a été une basilique chrétienne pendant plus de 1.000 ans. Après la prise de Constantinople par les Ottomans et la chute de l'Empire byzantin en 1453, elle a été transformée en mosquée.

Kemal Atatürk, fondateur de l'État turc moderne a transformé en 1934 l'édifice en musée par un décret. En 1985, la basilique a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. En 2019, M.Erdogan a qualifié la transformation de Sainte-Sophie en musée de «très grosse erreur». Le 29 mai 2020, la sourate Al-Fath du Coran a été prononcée à l’intérieur de la basilique à l'occasion de l’anniversaire de la chute de Constantinople au XVe siècle.

Dossier:
L'ancienne basilique Sainte-Sophie d'Istanbul transformée en mosquée (15)

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un maire français frappé au visage et attaqué avec un feu d’artifice
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Tags:
Turquie, Grèce, Sainte-Sophie d'Istanbul
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook