International
URL courte
Par
21235
S'abonner

Évaluant au micro de Sputnik la récente visite de Jean-Yves Le Drian au Liban et les promesses de Paris d’aider ce pays, un professeur libanais a estimé qu’elles n’aboutiront pas, car, selon lui, son pays a besoin de projets concrets capables de soutenir son industrie et sa production.

La visite du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian au Liban a été surtout symbolique, elle n'a pas débouché sur une proposition d’aide concrète, a souligné au micro de Sputnik Ahmad Zeïn, professeur libanais d’économie et de gestion.

«Selon les informations disponibles, l'initiative française n'a aucune perspective de succès», juge le professeur qui estime que cette initiative a vu le jour non sans «l'approbation tacite des États-Unis» qui voient des pays de la région s’orienter vers l’est et ne veulent pas y perdre leur «monopole».

En outre, le spécialiste suggère que les Français ont cherché à obtenir le soutien des pays européens, mais ces derniers sont eux-mêmes «noyés dans leurs problèmes et leurs dettes, ce qui fait que les intentions de la France sont a priori vouées à l’échec».

Une promesse d’aide avec un préalable

«La visite du ministre français au Liban n'était pas suffisamment détaillée, des échanges d’idées ont eu lieu, sans que des solutions soient proposées. Quand un ministre d’un pays comme la France dit: "aidez-vous vous-même pour qu’on vous aide", c'est une absurdité. Alors que la Chine a exprimé sa volonté d'aider en réalisant des projets, la Russie, en cas de demande officielle, l'Iran avec du pétrole. Si tu veux aider, tu dois dire comment tu peux aider. En l'occurrence, ils sont venus et ont dit: "nous sommes prêts, mais après les réformes", encore sans détails, sans spécifier quelles réformes, cela ne sert à rien», a ajouté Ahmad Zeïn.

«Ce qui peut vraiment aider le Liban, c'est la réalisation des projets nécessaires pour l'industrie libanaise et la production», a conclu le professeur.

La visite du ministre français au Liban

Jean-Yves Le Drian est arrivé à Beyrouth pour une visite officielle mercredi 22 juillet au soir. Une réunion avec le Président libanais a eu lieu le 23 juillet, au cours de laquelle le ministre français a transmis un message d’Emmanuel Macron réaffirmant la volonté de Paris d'aider le pays proche-oriental qui est actuellement dans une situation économique difficile.

Lire aussi:

«Le port du masque ne sert absolument à rien», lance une conseillère municipale à Nice, causant une polémique
Fraude sociale: les milliards perdus de la Sécu
Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Tags:
économie, Liban, France, politique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook