International
URL courte
0 198
S'abonner

La justice égyptienne a condamné cinq influenceuses à deux ans de prison et à des amendes de plus de 15.000 euros pour atteinte aux bonnes mœurs.

Un tribunal du Caire a condamné à deux ans de prison cinq influenceuses égyptiennes des réseaux sociaux reconnues coupables d'atteinte aux bonnes mœurs, rapporte ce lundi 27 juillet l'AFP qui cite une source judiciaire.

Le verdict a été prononcé contre Mawada al-Adham, Haneen Hossam et trois autres jeunes femmes qui ont publié des vidéos sur le réseau social TikTok jugées immorales par les autorités du pays.

Outre les deux ans de prison, les cinq femmes, qui sont toutes en état d'arrestation, doivent payer chacune une amende de 300.000 livres égyptiennes (près de 16.000 euros), indique l'agence.

Une proposition controversée

Arrêtée en avril, Haneen Hossam, qui a 1,3 million d'abonnés sur TikTok, avait publié une vidéo dans laquelle elle assurait à ses abonnés que les filles pouvaient «se faire de l'argent en travaillant avec elle», suscitant une polémique sur les réseaux sociaux.

Ces dernières années, l'Égypte a adopté une série de lois permettant de bloquer les sites internet considérés comme une menace pour la sécurité nationale et de surveiller les comptes personnels des médias sociaux avec plus de 5.000 abonnés, rappelle l'AFP.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un maire français frappé au visage et attaqué avec un feu d’artifice
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Tags:
TikTok, justice, Internet, réseaux sociaux, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook