International
URL courte
7340
S'abonner

Le Président iranien a qualifié de «terrorisme aérien» l’interception d’un avion civil par l'armée de l'air américaine au-dessus de la Syrie le 23 juillet.

Lors d'une réunion gouvernementale diffusée à la télévision, Hassan Rohani a commenté le fait que des avions de chasse américains aient approché un avion civil iranien en plein espace aérien syrien le 23 juillet.

Du «terrorisme aérien», selon le Président iranien.

«Est-il possible qu’un chasseur s’approche dans un couloir aérien international d’un avion de ligne où se trouvent adultes, femmes et enfants pour les intimider? Il ne fait aucun doute que c'est du terrorisme aérien», a fustigé M.Rohani.

Un appel lancé

Il a également appelé l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) et le Conseil de sécurité des Nations unies à lutter contre le «terrorisme aérien». Et d’ajouter que les pays du Moyen-Orient ne devraient pas non plus rester silencieux.

Une plainte déposée

L'Iran a informé le 24 juillet qu'une plainte avait été déposée contre les États-Unis auprès de l'OACI, ajoutant prévoir d'adresser une lettre de protestation au Conseil de sécurité ainsi qu'au secrétaire général des Nations unies.

Les passagers qui voyageaient à bord de l’avion de ligne en question pourront eux aussi porter plainte contre les États-Unis pour mise en danger de d’autrui, a indiqué le 26 juillet l'Autorité judiciaire iranienne.

Une approche au-dessus de la Syrie

L’incident remonte au 23 juillet. Dans un premier temps, l'Iran a accusé Israël d'avoir tenté d'intercepter l'avion iranien qui a finalement atterri sans problème à Beyrouth. Puis les autorités de Téhéran ont pointé les États-Unis. Selon l'agence de presse officielle iranienne Irna, les pilotes des avions de chasse «se sont présentés comme américains» lors d'une conversation avec l'équipage de l'avion Mahan Air qui se rendait à Beyrouth depuis Téhéran.

Le Centre de commandement américain qui supervise les opérations américaines au Moyen-Orient a confirmé qu'un de ses F-15 en «mission aérienne de routine» avait approché l'avion iranien au-dessus de la Syrie où les États-Unis maintiennent des troupes.

Lire aussi:

Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Les Français tués au Niger étaient en mission humanitaire, selon la Défense nigérienne
Tags:
chasseur, avions de ligne, Hassan Rohani, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook