International
URL courte
11551
S'abonner

Le Trésor américain a annoncé avoir étendu sa liste noire syrienne en y incluant quatre nouvelles personnalités, dont le fils du Président Assad, Hafez, né en 2001.

Les États-Unis ont élargi leurs sanctions à l’encontre de la Syrie, incluant quatre individus et 10 entités supplémentaires dans leur liste noire, a annoncé ce mercredi 29 juillet le département américain du Trésor.

Selon le communiqué, parmi les personnes visées par les sanctions américaines figure désormais le fils du Président syrien, Hafez el-Assad, né en 2001.

Caesar Act

Fin 2019, Donald Trump a signé le Caesar Syria Civilian Protection Act entré en vigueur le 1er juin. Ce document impose des sanctions qui concernent la quasi-totalité des domaines économiques syriens.

Le secrétaire d’État Mike Pompeo avait à l’époque déclaré que l’adoption du Caesar Act était «une étape importante dans la promotion de la reddition de comptes pour les atrocités à grande échelle» imputées aux autorités syriennes.

Le 17 juin, Washington a étendu sa liste noire syrienne en y incluant 14 individus, dont l’épouse de Bachar el-Assad, Asma, et la sœur du Président, Bouchra, ainsi qu’une vingtaine d’organisations.

Lire aussi:

Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
«Absurdie», «gardien de prison», «incompétence»: le monde politique réagit aux annonces de Macron
Tags:
sanctions, Bachar el-Assad, Hafez al-Assad, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook