International
URL courte
1321
S'abonner

Les autorités afghanes ont annoncé avoir éliminé Assadullah Orakzai, chef du renseignement de Daech* pour la province du Khorassan. Cette branche de l’organisation terroriste a été moins active en Afghanistan en 2020 mais s’est fait remarquer par un attentat meurtrier contre les sikhs, à Kaboul.

La Direction nationale de la sécurité afghane a fait savoir dans un communiqué avoir tué Assadullah Orakzai. Ce terroriste d’origine pakistanaise était considéré comme le chef du renseignement du groupe ISKP (ou ISIL-KP), branche de Daech* active en Afghanistan et au Pakistan.

Orakzai a été éliminé lors d’une opération ciblée, près de Jalalabad, dans l’est du pays. La Direction nationale de la sécurité a précisé que le terroriste était impliqué dans la planification d'attaques meurtrières contre de nombreuses cibles militaires et civiles, en Afghanistan.

Moins d’attentats en 2020

Selon un rapport du Conseil de sécurité de l’Onu, le groupe ISKP compte 2.200 membres en Afghanistan. 

La Mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA) a documenté 17 attaques de cette branche au cours des six premiers mois de 2020, contre 97 au cours de la même période en 2019.

En mars, l’ISKP avait notamment organisé une attaque terroriste à Kaboul, dans un sanctuaire sikh, tuant 25 personnes.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Plusieurs explosions entendues à Minsk
Premier mort lors des manifestations à Minsk
«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Tags:
sikhisme, Etat islamique, Daech, Kaboul, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook