International
URL courte
12533
S'abonner

Le Président américain a défini ce lundi 3 août la condition à laquelle le réseau social TikTok pourrait continuer à fonctionner aux États-Unis. Il a déclaré devant les journalistes qu’il ne bloquera pas l'application si une autre entreprise «est en mesure de l'acheter et de trouver un accord», informe l’AFP.

Le réseau social TikTok, qui appartient au Chinois ByteDance, pourrait être vendu pour pouvoir continuer à opérer aux États-Unis, a déclaré Donald Trump ce lundi 3 août, relate l’AFP.

«Il fermera le 15 septembre à moins que Microsoft ou une autre entreprise soit en mesure de l'acheter et de trouver un accord», a déclaré à la presse le Président américain.

De plus, il a ajouté qu'il avait discuté de la question avec Microsoft qu'il a appelé à acheter l'ensemble de la société plutôt qu'une part.

«Mon avis est que c'est mieux de tout acheter que seulement 30%. C'est difficile d'acheter 30%. J'ai dit qu'il [le directeur de Microsoft, ndlr] pouvait aller plus loin [acheter TikTok,]», a détaillé Donald Trump.

La «guerre» de Trump contre TikTok

Pour rappel, Washington accuse depuis plusieurs mois l’application d'être utilisée par le renseignement chinois à des fins de surveillance.

Auparavant, le Président américain avait déclaré que plusieurs options, dont l'interdiction, étaient à l’étude pour sanctionner si besoin TikTok.

L'application se défend

Pour sa part, après les accusations lancées par Washington, TikTok a assuré dans un communiqué que l’application était «sûre et sécurisée», précisant n’avoir jamais partagé de données avec le gouvernement chinois.

Créée en 2018, l’application est spécialisée dans le partage de vidéos. Elle est le leader dans ce secteur en Chine et l'une des plus téléchargées dans le monde.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Scènes surréalistes de collégiens condamnant le comportement du professeur décapité devant leur école de Conflans
Attentat de Conflans: les auteurs de 80 messages d'hommage à l'assaillant contrôlés dès lundi
Tags:
TikTok, politique, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook