International
URL courte
8616
S'abonner

Tsahal a fait savoir qu'après s'être aperçue d'une «activité nocturne irrégulière» à la frontière avec la Syrie, quatre combattants tentant d'y poser un engin artisanal avaient été éliminés par l'armée. L’affiliation de ces derniers n’a pour le moment pas été déterminée, est-il précisé.

L’armée israélienne a annoncé avoir éliminé quatre «terroristes» qui tentaient la nuit dernière de poser des explosifs à la frontière entre l’État hébreu et la Syrie, dans le Golan. Comme l’a fait ensuite savoir le porte-parole de Tsahal Jonathan Conricus, les quatre combattants ont été éliminés par des tirs depuis le sol et depuis les airs. Une vidéo de l’opération a en outre été partagée sur le compte Twitter de Tsahal.

Jonathan Conricus a précisé devant les journalistes que des unités supplémentaires déployées dans cette zone y avaient aperçu une «activité nocturne irrégulière» venant de quatre suspects non-identifiés, d’abord vers 20h puis vers 23h.

«Certains d'entre eux étaient armés. Ils ont posé un engin explosif dans le sol près de la clôture. Nos combattants de l'unité Maglan ont reçu l'ordre d'ouvrir le feu depuis le sol et ont également frappé depuis les airs», a-t-il souligné lors du point de presse.

Selon lui, l’incident a eu lieu sur le territoire israélien, près d’une ancienne position de Tsahal, mais au-delà de la barrière de sécurité. «Ils n’ont pas franchi la barrière de sécurité mais ont dépassé la ligne Alpha [qui sépare le territoire syrien d’Israël, ndlr]», a-t-il précisé.

Les responsables pas encore identifiés

L'armée israélienne enquête toujours sur les auteurs de cette tentative à la frontière.

«Nous ne pouvons confirmer un lien entre le groupe terroriste et le Hezbollah ou l’Iran. Nous l’ignorons à ce stade. Nous savons qu’il y a beaucoup d’acteurs, beaucoup de groupuscules opérant sur le territoire syrien», a-t-il expliqué. Et de souligner que pour Israël la Syrie était tenue pour responsable de toute menace émanant de son territoire.

Lire aussi:

Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés – images
Un vaccin anti-Covid doit être bientôt disponible dans le monde entier, selon Poutine
Nagui accusé d’être le responsable des mutilations de chevaux
Tags:
Jonathan Conricus, terrorisme, Israël, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook