International
URL courte
Par
16722
S'abonner

Le Président Alexandre Loukachenko a déclaré que des détenteurs de passeports américains dont les épouses «travaillent au département d’État», figuraient parmi les personnes arrêtées en Biélorussie à la veille de la présidentielle du 9 août.

Des personnes détentrices de «passeports américains et mariées à des Américaines qui travaillent au département d’État» figurent parmi celles arrêtées en Biélorussie pendant la campagne électorale pour la prochaine présidentielle, a annoncé jeudi 6 août le service de presse du Président Alexandre Loukachenko.

«Selon le chef d’État, pas mal de personnes, qui avaient pour mission de déstabiliser la situation dans le pays, ont déjà été arrêtées en Biélorussie, et c’est déjà prouvé. Il ne s’agit pas seulement des membres d’une société paramilitaire privée», a indiqué le service de presse.

Et d’ajouter que les autorités connaissaient «les prénoms, noms, adresses, mots de passe et refuges» des personnes souhaitant semer le trouble dans le pays. Selon le Président, il y en a beaucoup en Biélorussie et ces personnes sont toutes devenues «vertes à force de toucher beaucoup d’argent», «elles chantent pour celui qui paie».

Une campagne électorale mouvementée

La présidentielle biélorusse est fixée au 9 août, le vote anticipé a commencé le 4 août. Cinq candidats dont le Président sortant, Alexandre Loukachenko, sont en lice. La campagne électorale a été marquée par des actions de protestation non autorisées et l’interpellation de membres de l’opposition.

Le 29 juillet, les autorités biélorusses ont déclaré que 33 Russes avaient été arrêtés près de la capitale, Minsk, et dans le sud du pays. Ils sont soupçonnés d’avoir préparé des troubles massifs. Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé que ces personnes se rendaient à Istanbul via Minsk et qu’elles possédaient tous les papiers requis dont les billets d’avion. Selon la diplomatie russe, une société biélorusse s’occupait de la logistique de ce voyage.

Enquêtes sur l’ingérence étrangère présumée

Les opposants biélorusses Nikolaï Statkevitch et Sergueï Tikhanovski, dont l’épouse Svetlana est candidate à la présidence, font aussi l’objet du même dossier.

Par ailleurs, le conseiller politique Vitali Chkliarov a été arrêté en Biélorussie le 29 juillet pour une période de deux mois. Il a le statut de suspect dans l’affaire de M.Tikhanovski. D’après les médias, l’épouse de M.Chkliarov est citoyenne des États-Unis.

Selon l’Association russe des communications publiques (RASO), M.Chkliarov avait participé aux campagnes électorales d’Angela Merkel, de Barack Obama et de Bernie Sanders. En Russie, il avait travaillé principalement avec des opposants comme Ksenia Sobtchak et Dmitri Goudkov.

En juin, Alexandre Loukachenko avait déjà accusé à la fois la Russie et la Pologne d’ingérence dans la présidentielle. Le Kremlin avait rejeté ces accusations, indiquant que Moscou ne s’était jamais ingéré et qu’il n'avait pas l'intention de s'immiscer dans le processus électoral en Biélorussie.

Lire aussi:

En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Marseille: manifestation contre les nouvelles mesures sanitaires - vidéo
Crise du Covid: «leur stratégie de déni ne fait que renforcer la défiance des Français à l’égard des politiques»
Tags:
Alexandre Loukachenko, États-Unis, arrestation, campagne présidentielle, élection présidentielle, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook