International
URL courte
142132
S'abonner

Emmanuel Macron a promis l'aide de la France au Liban, touché par une explosion meurtrière à Beyrouth. Selon lui, un porte-hélicoptères français partira jeudi prochain pour le pays du cèdre.

Le porte-hélicoptères amphibie français Tonnerre transportant médicaments, soignants et matériel, partira jeudi prochain pour le Liban éprouvé par l'explosion meurtrière dans le port de Beyrouth, a annoncé jeudi 6 août le Président Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse au terme de sa visite dans la capitale libanaise.

«Jeudi prochain, le BPC Le Tonnerre arrivera au Liban. En effet, ce porte-hélicoptères amphibie partira de France pour retrouver le Liban et apporter des médicaments, des équipes d'urgence, des soignants, des capacités de soin pour répondre à l'urgence des blessés», a-t-il déclaré.

Selon le ministère de la Défense, le porte-hélicoptères Tonnerre, long de 200 m, contient 69 lits d'hôpital avec extension possible et deux blocs opératoires. Il peut convoyer jusqu'à 900 soldats.

Le Président a en outre promis l'arrivée d'un nouvel avion français au Liban dans quelques heures.

«Dans quelques heures, un nouvel avion-ravitailleur MRTT atterrira sur le sol libanais avec des équipes de soutien, de secours, des enquêteurs pour aider à avancer dans les investigations, les recherches -recherches à la fois de corps et investigations pour tirer au clair cette enquête», a indiqué le Président.

M.Macron a rappelé que la France avait déjà envoyé trois avions au Liban transportant un détachement de la Sécurité civile, des médecins urgentistes et du matériel sanitaire.  

«Cela a permis de prendre en charge 500 blessés», a-t-il noté.

Aide financière 

Selon le chef d’État, «une conférence internationale de soutien et d'appui» sera prochainement organisée pour mobiliser les financements internationaux pour le Liban.

«La France sera aussi là pour organiser l'aide internationale aux côtés de l'Union européenne, des Nations unies et avec le soutien de la Banque mondiale. Dans les tous prochains jours nous organiserons -et le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères a déjà commencé à prendre les premiers contacts et à mobiliser ses équipes- une conférence internationale de soutien et d'appui à Beyrouth et à la population libanaise», a affirmé le dirigeant français.

Par ailleurs, il a déclaré que la France continuerait d'aider le Liban au-delà de l'aide d'urgence qu'il venait de promettre avant de rappeler que Paris mobiliserait notamment 15 millions d'euros pour les écoles francophones. Selon lui, la France ira plus loin d'ici le 1er septembre pour soutenir les écoles et les universités et «apporter de la réponse financière pour la jeunesse libanaise».

Emmanuel Macron, premier chef d’État étranger à se rendre à Beyrouth après le drame, a annoncé son intention de revenir le 1er septembre vérifier que l'aide proposée par la France était bien distribuée.

Enquête internationale

Le dirigeant français a également appelé à lancer une enquête internationale et transparente sur les explosions qui ont dévasté le port de Beyrouth et les alentours, faisant au moins 137 morts et plus de 5.000 blessés.

«Il faut une enquête internationale ouverte, transparente pour éviter que d'abord des choses soit cachées, et aussi que le doute ne s'installe», a conclu M.Macron.

Lire aussi:

En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Marseille: manifestation contre les nouvelles mesures sanitaires - vidéo
Crise du Covid: «leur stratégie de déni ne fait que renforcer la défiance des Français à l’égard des politiques»
Tags:
porte-hélicoptères, France, Liban, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook