International
URL courte
Par
10245
S'abonner

La diplomatie russe a lancé une pique ironique à Twitter suite à sa décision récente de libeller les comptes des médias affiliés à un État. Tandis que plusieurs médias russes ont été étiquetés, ni la Deutsche Welle, ni la BBC ou Radio Free Europe n’ont reçu cette distinction, ont souligné les diplomates.

Alors que Twitter a décidé d’ajouter une signalisation pour les comptes des médias gouvernementaux ou affiliés à un État, la diplomatie russe a suggéré que le réseau social fasse de même pour les médias occidentaux comme la Deutsche Welle ou la BBC, et pas seulement pour les agences russes et chinoises.

Twitter explique sa décision

Le réseau social a pris la décision de signaler via un libellé certains «comptes de médias gouvernementaux ou affiliés à un État» ce qui permettra, selon Twitter, de fournir aux internautes «davantage de contexte» pour appréhender les informations qu’ils délivrent.

Actuellement, ces libellés s'affichent sur les comptes Twitter des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni et Russie).

«Twitter ne recommandera pas les comptes d'entités médiatiques affiliées à un État, ni leurs tweets, et ne les amplifiera pas», souligne le réseau social.

Sputnik et RT marqués

Les comptes Twitter de plusieurs médias d’État russes ont reçu ainsi cette mention tout comme des chinois, tels Xinhua ou CCTV.

Où sont les libellés sur les médias d’État occidentaux?

En réaction, le ministère russe des Affaires étrangères a suggéré que Twitter devrait marquer comme affiliés à un État non seulement les comptes des médias russes, mais également ceux appartenant à la Deutsche Welle (Allemagne), à la BBC World News (Royaume-Uni) et à Radio Free Europe/Radio Liberty (États-Unis).

«Nous reconnaissons que définir les comptes des médias «affiliés à un État» est un travail difficile. Il y en a beaucoup. Alors que certains médias russes ont été étiquetés, d'autres médias d'État ne bénéficient toujours pas de ce privilège. Voici quelques conseils», indique un message publié ce 7 août sur la page officielle du service diplomatique russe sur Twitter, également libellé.

Le ministère a partagé des captures d’écran montrant que le fameux libellé était sur les comptes de RT, tandis que la Deutsche Welle, la BBC World News et Radio Free Europe/Radio Liberty n’en avaient pas, alors qu’il s’agit bel et bien de médias d’État.

Le ministère russe des Affaires étrangères a également démontré via les sites Web officiels de ces médias que leurs sources de financement sont étatiques.

«Cependant, les agences de presse financées par l'État avec une indépendance éditoriale ne seront pas étiquetées, notamment la BBC et le réseau américain NPR», a annoncé tout simplement la société en guise de réponse.
Quid des médias français?

Bien que la diplomatie russe n’ait mentionné aucun média français, la mention en question n’a pas été ajoutée ni à France 24, ni à RFI, ni à Franceinfo, ni à France Bleu, tous appartenant au gouvernement de la République française.

Lire aussi:

«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Kremlin: des agents de la CIA travaillent avec Navalny, lequel avait déjà reçu des consignes auparavant
Des journalistes du Monde touchés par un bombardement dans le Haut-Karabakh, deux d’entre eux sont blessés
Tags:
médias mainstream, médias étrangers, médias français, médias, ministère russe des Affaires étrangères, diplomates, diplomatie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook