International
URL courte
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (74)
101161
S'abonner

L'épouse de l'ambassadeur des Pays-Bas au Liban est décédée des suites de ses blessures après l'explosion survenue le 4 août à Beyrouth, selon un communiqué.

Gravement blessée lors de la forte double explosion qui s'est produite le 4 août à Beyrouth, l'épouse de l'ambassadeur des Pays-Bas au Liban Jan Waltmas est décédée, selon un communiqué diffusé ce 8 août par le ministère néerlandais des Affaires étrangères.

«C'est avec une grande tristesse que nous annonçons le décès de notre collègue Hedwig Waltmans-Molier. Elle est décédée des suites de ses blessures causées par l'explosion massive à Beyrouth», a fait savoir le ministère.

Hedwig Waltmans-Molier, 55 ans, a été blessée alors qu'elle se trouvait à côté de son époux dans le salon de leur maison à Beyrouth, a précisé le ministère.

Explosions dévastatrices

Une double explosion s’est produite le 4 août dans le port de Beyrouth, non loin de la base de la marine.

L’onde de choc a détruit ou endommagé des dizaines de bâtiments et véhicules, soufflant les vitres dans plusieurs quartiers de la ville. Selon un bilan officiel, au moins 154 personnes ont été tuées, près de 5.000 autres blessées et plusieurs dizaines sont portées disparues.

La déflagration aurait été provoquée par la réaction de 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium confisquées par les douanes libanaises en 2014 et stockées dans la zone portuaire.

Le 6 août, au terme de sa visite dans la capitale libanaise, Emmanuel Macron a formulé l’idée d’une enquête internationale pour tirer au clair les circonstances dans lesquelles s'est produite la puissante explosion, mais le Président du Liban Michel Aoun l’a rejetée.

Dossier:
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (74)

Lire aussi:

Les autorités du Haut-Karabagh décrètent la loi martiale et la mobilisation générale
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabagh
Tags:
Liban, Pays-Bas, explosion, Beyrouth
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook