International
URL courte
Manifestations à Beyrouth après les explosions meurtrières dans le port (11)
5417
S'abonner

Lors de la manifestation qui a réuni plusieurs milliers de protestataires à Beyrouth quatre jours après l’exposition dévastatrice et qui s’est accompagnée de heurts, une centaine de militaires ont été blessés, déplore l'armée libanaise.

Au moins 105 militaires ont été blessés lors des affrontements avec les manifestants qui protestaient samedi 8 août dans les rues de Beyrouth, annonce l'armée libanaise. Des milliers de personnes, quatre jours après l’explosion au port de Beyrouth, exprimaient leur colère et réclamaient le départ des autorités.

«Le 8 août 2020, au cours des opérations visant à assurer la sécurité par des unités militaires de l’armée libanaises et lors des manifestations à Beyrouth, des pierres, de gros pétards et de cocktails Molotov ont été jetés sur les militaires, faisant 105 blessés, parmi lesquels huit officiers, dont deux graves», a annoncé l'armée du pays dans un communiqué

Plusieurs centaines de blessés, un policier tué 

Des milliers de personnes ont rejoint le cortège, samedi 8 août, d'une manifestation antigouvernementale à Beyrouth. Elles exigent des réformes et le départ des autorités actuelles. Le rassemblement a vite dégénéré en affrontements avec les forces de l'ordre. Les manifestants ont pris d'assaut les sièges de quatre ministères et celui de l'Association des banques.

Au total, au moins 728 personnes ont été blessées au cours de l'événement, à en croire les derniers chiffres fournis par la chaîne qatarienne Al Jazeera. La police libanaise a également annoncé la mort d’un membre des Forces de sécurité intérieure.

Dossier:
Manifestations à Beyrouth après les explosions meurtrières dans le port (11)

Lire aussi:

Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Tags:
manifestation, Liban, Beyrouth
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook