International
URL courte
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (93)
2613
S'abonner

Deux collaborateurs de l’agence de presse Ruptly n’ont plus donné signe de vie depuis plusieurs heures et sont retenus par la police à Minsk, selon la chaîne RT. Ils ont été arrêtés alors que se tenait l’élection présidentielle biélorusse.

Deux collaborateurs de l’agence de presse russe Ruptly ont été arrêtés à Minsk, alors que s’y déroulait l’élection présidentielle, rapporte la chaîne RT.

Les deux caméramans avaient filmé dans les bureaux de vote pendant le processus électoral, est-il précisé.

«Dix heures plus tard ils ne nous contactent toujours pas. Selon Ruptly, ils sont dans l'un des services de police de la ville» a indique la chaîne RT sur Telegram alors que les bureaux de vote étaient encore ouverts.

Auparavant, des journalistes de la chaîne de télévision indépendante russe Dojd (TV Rain) avaient également été interpellés avant que leur appartement ne soient perquisitionnés. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a précisé que les journalistes de Dojd ne possédaient pas d’accréditation. Le ministère biélorusse des Affaires étrangères a pour sa part déclaré qu’ils seraient priés de quitter le territoire.

Élection présidentielle

Selon les premiers sondages, le taux de participation à l’élection présidentielle avoisine les 79%. Le Président sortant, Alexandre Loukachenko est notamment en compétition avec Svetlana Tikhanovskaya, épouse du blogueur Sergueï Tikhanovski.

Selon un sondage officiel à la sortie des urnes, l’ancien Président aurait obtenu 79,7% des voix, contre 6,8% pour sa principale opposante.

Dossier:
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (93)

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabagh
Tags:
Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook