International
URL courte
Manifestations à Beyrouth après les explosions meurtrières dans le port (11)
4103
S'abonner

Pour la troisième journée consécutive, des heurts entre manifestants et forces de l’ordre se sont produits à Beyrouth. Des renforts ont été envoyés dans les rues de Beyrouth pour déloger les protestataires.

Les militaires libanais ont délogé les manifestants des places centrales de Beyrouth et des rues avoisinant le parlement, rapporte le correspondant de Sputnik sur place.

Des troubles ont eu lieu près du siège du parlement ce lundi matin, les manifestants jetant des pierres et des pétards sur les forces de l’ordre. Des tentatives de casser les barrières installées sur les rues menant au parlement ont également eu lieu.

​La police a répliqué en tirant des lacrymogènes.

L’expulsion des manifestants a commencé à quelques minutes de l’intervention du Premier ministre Hassan Diab lors de laquelle il a annoncé la démission du gouvernement.

Selon notre correspondant, les manifestants n’ont pu être délogés du centre qu’après l’arrivée des renforts qui continuent à être déployés sur la place des Martyres et dans d’autres quartiers de la ville.

Troisième journée de manifestations

Le 8 août, soit quatre jours après l’explosion dévastatrice, des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Beyrouth pour demander le départ du gouvernement et des réformes. Le rassemblement a vite dégénéré, faisant, d’après les médias locaux, quelque 700 blessés. Un policier a en outre trouvé la mort.

Dossier:
Manifestations à Beyrouth après les explosions meurtrières dans le port (11)

Lire aussi:

«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Des journalistes du Monde touchés par un bombardement dans le Haut-Karabakh, deux d’entre eux sont blessés
Kremlin: des agents de la CIA travaillent avec Navalny, lequel avait déjà reçu des consignes auparavant
Tags:
Liban, Beyrouth
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook