International
URL courte
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (74)
290
S'abonner

Le parquet libanais va convoquer des ministres et ex-ministres vendredi à la suite de l'explosion meurtrière à Beyrouth, a appris l'AFP d'une source judiciaire.

Le parquet libanais va interroger à partir de vendredi 14 août plusieurs ministres, anciens et actuels, au sujet de la présence pendant des années au port de Beyrouth de tonnes de nitrate d'ammonium à l'origine d'une explosion meurtrière.

«L'interrogatoire va commencer vendredi avec l'ex-ministre des Travaux publics Ghazi Aridi, avant la convocation la semaine prochaine» de trois autres ministres au moins, dont l'actuel ministre démissionnaire des Travaux publics Michel Najjar, a précisé à l'AFP la source judiciaire.

Des ministres des Finances ou de la Justice, anciens ou actuels, seront également convoqués, d'après cette source.

«Si un manquement ou une négligence était constaté de la part d'un ministre, la justice [régulière] ne sera pas compétente pour les poursuivre», a-t-elle ajouté.

Le port de Beyrouth après l’explosion
Service de presse du ministère russe des Situations d'urgence
Le procureur général devra alors transférer leur dossier au Parlement, car la compétence reviendra à un conseil spécial chargé des poursuites contre les ministres et les Présidents.

Le drame

Selon un dernier bilan, la double explosion dans la capitale libanaise a fait plus de 170 morts et 6.000 blessés. 300.000 habitants de Beyrouth sont restés sans-abri. Un cratère de 43 mètres de profondeur s'est formé.

Les ministres des Affaires étrangères russe et saoudien se sont accordés lors d'une conversation téléphonique ce 12 août pour unir les efforts afin d’aider ce pays sinistré.

Dossier:
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (74)

Lire aussi:

Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Tags:
explosion, Beyrouth, Liban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook