International
URL courte
Escalade des tensions en Méditerranée orientale (36)
136227
S'abonner

Des navires et des avions français et grecs ont participé ce jeudi à des manœuvres conjointes en Méditerranée orientale sur fond de tensions entre la Grèce et la Turquie autour de l'exploitation gazière.

Un exercice naval entre la Grèce et la France impliquant des frégates grecques, une frégate et un porte-hélicoptères français et deux avions de chasse Rafale a eu lieu ce jeudi 13 août en Méditerranée orientale.

Le porte-hélicoptères Tonnerre, qui est en route vers Beyrouth pour y apporter de l'aide après l'explosion meurtrière du 4 août, a été rejoint dans la nuit de mercredi à jeudi par la frégate La Fayette qui a appareillé de Larnaca (Chypre) pour réaliser cet exercice, précise l’AFP.

Au cours des manœuvres, les participants se sont entraînés à assurer la coopération des moyens aériens et l’amélioration de la capacité de combat.

Une zone tourmentée

La veille, Emmanuel Macron a annoncé un renforcement temporaire de la présence militaire française dans la région suite à la décision de la Turquie de prospecter des hydrocarbures dans des zones contestées par la Grèce et Chypre.

La France a temporairement déployé deux chasseurs Rafale et deux bâtiments de la Marine nationale en Méditerranée orientale sur fond de tensions entre la Grèce et la Turquie autour de l'exploitation gazière.

«Cette présence militaire a pour but de renforcer l'appréciation autonome de la situation et d'affirmer l'attachement de la France à la libre circulation, à la sécurité de la navigation maritime en Méditerranée et au respect du droit international», explique le ministère des Armées dans un communiqué.

Dossier:
Escalade des tensions en Méditerranée orientale (36)

Lire aussi:

Premières images depuis les lieux de l'attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo
En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Marseille: manifestation contre les nouvelles mesures sanitaires - vidéo
Crise du Covid: «leur stratégie de déni ne fait que renforcer la défiance des Français à l’égard des politiques»
Tags:
Méditerranée, exercices, Grèce, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook