International
URL courte
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (94)
3214
S'abonner

«Profondément préoccupée par le torrent d'attaques» qu’essuient les professionnels de la presse, la Fédération européenne des journalistes (FEJ) a exhorté les autorités biélorusses à cesser leurs exactions contre les journalistes «uniquement pour avoir fait leur travail».

La Fédération européenne des journalistes (FEJ) a appelé les autorités biélorusses à cesser leurs attaques contre ses collègues.

«Nous demandons aux autorités biélorusses de cesser d’attaquer, de détenir et de diaboliser les journalistes et les professionnels des médias et d’œuvrer à la protection de la liberté des médias», a-t-elle indiqué dans une déclaration diffusée ce 14 août à Bruxelles, où elle a son siège.

Elle s’est dite «profondément préoccupée par le torrent d'attaques» contre la liberté des médias.

«Des journalistes et des professionnels des médias ont été attaqués, arrêtés, détenus ou portés disparus uniquement pour avoir fait leur travail», a constaté la Fédération.

Dans ce contexte, le porte-parole du secrétaire général de l’Onu, Stéphane Dujarric, a déclaré que ces gens devaient pouvoir exercer leur métier sans entrave, que ce soit en Biélorussie ou ailleurs.

Arrestations de professionnels des médias

De nombreux journalistes ont été interpellés dans le pays, notamment des russes et plus précisément un salarié de Sputnik Belarus et un photographe de l'agence Rossiya Segodnya, dont Sputnik fait partie.

Au moins 16 journalistes ont démissionné des médias d'État en Biélorussie pour exprimer leur désapprobation quant à la répression subie par leurs confrères, a encore fait savoir la FEJ.

Selon l'Association biélorusse des journalistes citée par la FEJ, 15 professionnels des médias sont toujours en détention. Au total, à partir du 9 août, jour de l’élection présidentielle, 68 journalistes ont été arrêtés à travers le pays. En outre, l’Association a répertorié 32 faits de violence contre des journalistes depuis le 9 août et 170 violations de la liberté des médias depuis le lancement de la campagne pour l'élection présidentielle.

Dossier:
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (94)

Lire aussi:

Des journalistes du Monde touchés par un bombardement dans le Haut-Karabakh, deux d’entre eux sont blessés
«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
L’armée du Haut-Karabakh abat un troisième avion azerbaïdjanais en 24h, selon Erevan
Tags:
journalistes, manifestation, violences, situation, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook