International
URL courte
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (74)
538
S'abonner

L’Onu a lancé un appel de fonds d'un montant de 565 millions de dollars en faveur du Liban, dix jours après l'explosion meurtrière qui a dévasté la ville de Beyrouth.

L’Organisation des Nations Unies a besoin de 565 millions de dollars pour aider le Liban éprouvé par une double explosion meurtrière et dévastatrice dans le port de Beyrouth le 4 août, a déclaré vendredi 14 août le porte-parole du secrétaire général de l’Onu, Stéphane Dujarric lors d’un point presse.

«L’Onu demande une enveloppe de 565 millions de dollars pour venir en aide au peuple libanais et lui permettre de passer de l’aide humanitaire vitale immédiate au relèvement et à la reconstruction puis à une reprise économique à plus long terme, à la suite des explosions qui ont eu lieu dans le port de Beyrouth», a indiqué M.Dujarric.

Cette aide permettra «aux partenaires humanitaires d’aider les personnes dans le besoin en ciblant la sécurité alimentaire, la santé, les abris et la protection, ainsi que l’accès à de l’eau propre et l’assainissement», selon lui.

Il s'agit de financer la remise en état des hôpitaux et des écoles et de fournir un toit aux sinistrés, sans abri depuis l'énorme détonation au port, où étaient stockées des tonnes de nitrate d'ammonium, précise l’agence France-Presse (AFP).

«La tâche de reconstruire la vie des habitants et permettre la guérison d'une telle dévastation ne fait que commencer», a estimé à l'Onu Najat Rochdi, une coordinatrice de l'aide humanitaire à destination du Liban.

Explosions à Beyrouth

Deux puissantes explosions successives se sont produites au port de Beyrouth et près de la base de la Marine libanaise le 4 août, semant la panique et provoquant un immense champignon de fumée dans le ciel de la capitale libanaise.

La déflagration a soufflé les vitres des habitations situées dans un rayon de quelques kilomètres de l'épicentre.

Selon un dernier bilan, la double explosion a fait plus de 170 morts et 6.000 blessés. 300.000 personnes sont restées sans abri. Un cratère de 43 mètres de profondeur s'est formé. Le port de Beyrouth n'est plus qu'un champ de ruines et de nombreux quartiers ont été détruits.

Face à une colère de la rue, le gouvernement du Premier ministre Hassan Diab a dû présenter sa démission.

Dossier:
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (74)

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Tags:
Stéphane Dujarric, collecte de fonds, collecte, ONU, Liban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook