International
URL courte
7241
S'abonner

La Pologne et les États-Unis ont signé ce samedi 15 août un accord de coopération en matière de défense ouvrant la voie au redéploiement de quelques troupes américaines d'Allemagne en Pologne. Environ 1.000 militaires rejoindront les quelque 4.500 soldats déjà présents dans ce pays d'Europe de l'Est.

Ce samedi 15 août, le ministre polonais de la Défense nationale Mariusz Błaszczak et le secrétaire d'État américain Mike Pompeo ont signé au palais présidentiel de Varsovie un accord de renforcement de la coopération en matière de défense, rapporte la chaîne de télévision TVN24.

La cérémonie s'est déroulée en présence du Président Andrzej Duda lequel a déclaré qu'il s'agissait d'un «renforcement substantiel de la sécurité polonaise».

«Cela servira également à accroître la sécurité des autres pays dans notre partie de l'Europe», a-t-il ajouté.

Le transfert de 1.000 autres soldats américains en Pologne

Aux termes de l'accord, 1.000 soldats américains seront transférés d'Allemagne en Pologne, où se trouvent déjà quelque 4.500 militaires des États-Unis, selon Associated Press.

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a signé cet accord de coopération avec des responsables polonais pour ouvrir la voie au transfert des troupes américaines de l'Allemagne vers la Pologne.

Évacuation de troupes américaines d'Allemagne

Mercredi 29 juillet, le secrétaire américain à la Défense a annoncé le début, dans quelques semaines, de la relocalisation des troupes américaines en Europe.

Il a fait savoir que les États-Unis réduisaient leur présence militaire en Allemagne de 11.900 hommes en transférant certains en Italie et en Belgique. Sur les 34.500 militaires américains en Allemagne, environ 6.400 seront rapatriés et près de 5.600 autres seront transférés vers d'autres pays de l'Otan. Le quartier général américain de Stuttgart sera déplacé vers la Belgique.

Le 13 août, le général américain John Hyten a déclaré que le redéploiement des militaires américains en Europe avait pour objectif le renforcement de la dissuasion de la Russie.

Lire aussi:

Les États-Unis cherchent à former une coalition contre le Nord Stream 2
Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
Assoupi au volant, il prive d’électricité une partie de la Drôme
Tags:
accord, Mariusz Błaszczak, Mike Pompeo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook