International
URL courte
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (95)
209510
S'abonner

Le Président Alexandre Loukachenko a annoncé s’être mis d’accord avec Vladimir Poutine sur l’envoi d’aide militaire russe à la Biélorussie en cas de besoin.

La Russie aidera la Biélorussie à garantir la sécurité si cela s’avère nécessaire, a annoncé samedi 15 août le Président biélorusse, Alexandre Loukachenko, lors d’une réunion au Centre de gestion stratégique de la défense biélorusse.

Moscou «nous accordera toute assistance possible pour garantir la sécurité de la République de Biélorussie dès que nous le demanderons», a indiqué le chef d’État.

Selon lui, Vladimir Poutine le lui a promis lors d’un entretien téléphonique que les deux Présidents ont eu ce samedi 15 août.

«Lorsqu’il s’agit de la composante militaire, nous avons un accord avec la Russie dans le cadre de l’Union Russie-Biélorussie et de l’Organisation du Traité de sécurité collective. Cet accord concerne ces aspects. J’ai donc eu aujourd’hui [15 août, ndlr] un long entretien substantiel qui a été consacré à cette situation. Je dois avouer que j’ai même été surpris –il est informé à 100% de tout ce qu’il se passe», a noté M.Loukachenko.

Pendant la réunion, le Président biélorusse a promis de «contrôler la situation» avant d’ajouter qu’en tant que pays situé au centre de l’Europe, la Biélorussie devait être prête à relever tous les défis.

Actions de protestation en Biélorussie

Le 9 août, les Biélorusses se sont rendus aux urnes pour élire leur chef d’État. Selon la Commission électorale centrale, le Président sortant Alexandre Loukachenko a recueilli 80,1% des voix, alors que sa principale rivale Svetlana Tikhanovskaïa en a obtenu 10,12%.

L’opposition a refusé de reconnaître ces résultats. Mme Tikhanovskaïa est partie pour la Lituanie.

Des manifestations non-autorisées ont commencé dans le pays après la fermeture des bureaux de vote. Les forces de l’ordre ont réprimé les émeutes en utilisant du gaz lacrymogène, des canons à eau, des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc.

Selon le ministère de l’Intérieur, 121 policiers ont été blessés et près de 7.000 personnes interpellées entre le 9 et le 13 août. Un homme est mort en tentant de lancer un engin explosif artisanal contre les forces de l’ordre.

Les actions de protestation des 13 et 14 août ont été plutôt pacifiques. Le 14 août, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées devant le siège de la Commission électorale centrale à Minsk pour réclamer la révision des résultats de la présidentielle et la démission de M.Loukachenko. La police n’a interpellé personne.

Dossier:
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (95)

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
Cette photo de Bernie Sanders lors de l’investiture de Joe Biden fait le bonheur des réseaux sociaux
Tags:
sécurité, aide militaire, OTSC, Union Russie-Biélorussie, Alexandre Loukachenko, Biélorussie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook