International
URL courte
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (93)
4714205
S'abonner

Afin de soutenir les «centaines de milliers de Biélorusses» qui «manifestent pacifiquement pour le respect de leurs droits» dans plusieurs villes du pays contre les résultats de la présidentielle, Macron a appelé sur son compte Twitter ce dimanche 16 août les Européens à se mobiliser.

D’après Emmanuel Macron «l'Union européenne doit continuer de se mobiliser aux côtés des centaines de milliers de Biélorusses» alors que ces derniers «manifestent pacifiquement pour le respect de leurs droits».

«L'Union européenne doit continuer de se mobiliser aux côtés des centaines de milliers de Biélorusses qui manifestent pacifiquement pour le respect de leurs droits, de leur liberté et de leur souveraineté», a écrit le dirigeant français sur son compte Twitter, commentant les manifestations qui se déroulent en Biélorussie après l'élection présidentielle.

Manifestations en Biélorussie après la présidentielle

Plusieurs manifestations ont eu lieu ce dimanche 16 août à Minsk, la capitale biélorusse. Elle a ainsi d'abord été le théâtre d’une action en soutien à Alexandre Loukachenko -la première depuis sa réélection et le début des protestations contre les résultats de la présidentielle- et de meetings d’opposition.

Ensuite, des partisans de l’opposition ont commencé à se rassembler près de la stèle rappelant le titre accordé à Minsk de «ville héros». Investissant la place, les protestataires ont commencé à scander les slogans, mais l’atmosphère est restée calme et les forces de l’ordre ne sont pas intervenues, selon un correspondant de Sputnik.

Des manifestants ont en outre rallié un centre de détention provisoire et exigé que les détenus interpellés les jours précédents soient relâchés, promettant d’y retourner tous les jours.

Dossier:
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (93)

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Tags:
Alexandre Loukachenko, manifestation, Emmanuel Macron, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook