International
URL courte
42516
S'abonner

Un ancien cadre de la CIA est accusé d’avoir transmis des informations secrètes aux renseignements chinois avec la participation d’un proche, lui aussi ancien employé de l’agence, déclare la Justice américaine. Ensuite intégré au FBI en tant que traducteur, il a continué à faire fuiter des informations secrètes.

Un ancien officier de la CIA est accusé d’avoir transmis à la Chine des informations classées top secret, annonce le département de la Justice des États-Unis.

«Alexander Yuk Ching Ma, 67 ans, ancien cadre de la Central Intelligence Agency (CIA) a été arrêté le 14 août 2020 pour collusion avec un proche, lui aussi ancien employé de la CIA, en vue de transmission d’informations classifiées, dont certaines classées top secret, aux renseignements chinois», détaille le Département dans un communiqué.

Il est précisé qu’il s’agit d’un citoyen naturalisé né à Hong Kong. Il a commencé à travailler pour la CIA en 1982 et avait accès aux informations du plus haut niveau de secret. Il a quitté la CIA en 1989 après quoi il a vécu et travaillé à Shanghai avant de déménager en 2001 à Hawaï.

Lui et ses proches ont commencé à coopérer avec les renseignements chinois en 2011, à en croire l’enquête. Ils ont transféré au service de renseignement extérieur des informations sur les employés, les opérations et méthodes de dissimulation des communications à la CIA. Une partie de la rencontre a été filmée, dont le moment où Ma recompte les 50.000 dollars reçus pour les secrets qu’il a fournis.

Après la CIA, le FBI

Dans les documents à disposition de la justice, on assure qu’après avoir déménagé à Hawaï, il a essayé de rejoindre le FBI pour «de nouveau avoir accès aux informations étatiques secrètes qu’il aurait pu transférer» à la Chine.

En 2004, l’antenne locale du FBI à Honolulu l’a embauché en tant que traducteur sur contrat -l’examen et la traduction de documents rédigés en chinois lui ont été confiés. «Au cours des six ans qui ont suivi, Ma a régulièrement copié, photographié et détournés des documents marqués comme secrets», est-il indiqué.

Il est précisé que Ma prenait avec lui certains de ces documents et leurs copies, lors de ses fréquents déplacements en Chine où il les transmettait aux services spéciaux. Il retournait «avec des milliers de dollars en liquide et des cadeaux onéreux».

C’est une opération de contre-espionnage menée par le FBI qui a permis de l’identifier, est-il expliqué. L’un des employés a réussi à se faire passer pour un employé du renseignement chinois et lui a transmis 2.000 dollars pour sa coopération. Lors de la rencontre suivante, Ma a exprimé son empressement à continuer à aider le gouvernement chinois, ajoutant qu’il souhaitait que son pays «parachève son succès». Après cela, il été arrêté.

L’homme risque la prison à vie.

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Macron: «les images de l'agression» du producteur à Paris «sont inacceptables et nous font honte»
Tags:
espionnage, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook