International
URL courte
12323
S'abonner

Bien que Donald Trump ait récemment évoqué la grâce éventuelle d’Edward Snowden et ait salué l’abandon des poursuites contre son ex-conseiller Michael Flynn, des journalistes affirment que le Président va gracier ce 18 août «une personne très importante», mais qui sera quelqu’un d’autre...

Donald Trump a déclaré qu'il pardonnerait ce 18 août «une personne très importante», indiquent des journalistes du pool présidentiel.

Pourtant, le locataire de la Maison-Blanche aurait précisé qu'il ne s'agissait ni de l'ex-agent de la NSA Edward Snowden, ni de l'ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn.

«Jeter un œil très sérieusement»

Plus tôt, le Président avait déclaré qu'il allait «jeter un œil» sur une possible grâce d’Edward Snowden, ex-consultant pour l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA).

Cette idée a pourtant été qualifiée d’«erreur» par la direction de la Commission des forces armées de la Chambre des représentants des États-Unis. Selon les parlementaires, la grâce de Snowden enverrait un message dangereux à ceux qui «songent à l'espionnage et aux adversaires qui les soutiendraient». 

Abandon des poursuites contre Michael Flynn

Le ministère de la Justice avait retiré en mai les accusations contre le général Flynn, bien qu'il ait reconnu avoir menti à la police fédérale sur ses contacts avec un diplomate russe. Le juge en charge du dossier avait toutefois refusé de le refermer immédiatement, nommant un ancien magistrat pour étudier les motifs du gouvernement et prévoyant une audience pour en débattre.

Le 24 juin, la cour d'appel de Washington a abandonné les poursuites contre Michael Flynn. «Formidable», a immédiatement tweeté le Président qui avait laissé entendre qu'il pourrait accorder une grâce à son ancien conseiller.

Lire aussi:

«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Kremlin: des agents de la CIA travaillent avec Navalny, lequel avait déjà reçu des consignes auparavant
Des journalistes du Monde touchés par un bombardement dans le Haut-Karabakh, deux d’entre eux sont blessés
Tags:
Michael Flynn, Edward Snowden, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook