International
URL courte
8476
S'abonner

Des chasseurs ont été envoyés surveiller les frontières de l’État biélorusse dans le cadre de l’entraînement au combat. En outre, des exercices des divisions antiaériennes sont également prévus. Dimanche, le ministère de la Défense avait annoncé la tenue de plusieurs exercices dans l’ouest du pays.

Le ministère biélorusse de la Défense a annoncé que la chasse patrouille la frontière étatique. Des appareils An-26, Yak-130 et Su-30SM effectueront des vols dans le cadre de l’entraînement au combat. Les pilotes accompliront des actions conjointes par binômes aériens.

En outre, des divisions antiaériennes s’apprêtent à effectuer des tirs de systèmes Tunguska et 9K38 Igla, a-t-il été indiqué.

Pour rappel, la Défense biélorusse avait annoncé dimanche la tenue d’exercices militaires près de la frontière ouest du pays.

Bruit des «chenilles» de l'Otan

Prenant la parole lors d’un meeting de soutien tenu dimanche à Minsk, le Président Alexandre Loukachenko a déclaré que les troupes de l’Otan «claquaient des chenilles» près de la frontière ouest du pays. Auparavant, il avait fait part de ses préoccupations au sujet de l’augmentation de la composante armée en Pologne et en Lituanie, pays frontaliers de la Biélorussie qui accueillent des exercices de l’Otan.

Oana Lungescu, porte-parole de l’Alliance atlantique, avait alors déclaré que la présence de l’Otan en Europe de l’est était purement défensive et ne représentait aucune menace.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
frontière, exercices, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook