International
URL courte
5893
S'abonner

Deux villes biélorusses ont accueilli ce 18 août des actions de soutien à Alexandre Loukachenko. À Minsk, les partisans de l’opposition étaient de nouveau réunis sur la place de l’Indépendance.

Après un meeting de soutien tenu dimanche 16 août à Minsk en présence du Président, deux autres villes biélorusses ont accueilli ce mardi des rassemblements similaires.

Ainsi, à Moguilev, dans l’est du pays, des partisans d’Alexandre Loukachenko se sont réunis sur la place Lénine, brandissant le drapeau national et des pancartes avec des slogans de soutien.

À Gomel, dans le sud-est du pays, les manifestants ont apporté un gigantesque drapeau de la Biélorussie sur la place.

​Le meeting tenu dimanche à Minsk, le premier en soutien au Président depuis le début des manifestations, a rassemblé, selon le ministère de l’Intérieur, quelque 65.000 personnes. Le jour même, la ville a accueilli un rassemblement des partisans de l’opposition. Selon les estimations du correspondant de Sputnik sur place, des dizaines de milliers de personnes y ont pris part.

Sur la place de l’Indépendance à Minsk, des manifestants brandissant des drapeaux blanc-rouge-blanc étaient de nouveaux présents ce mardi soir.

Protestations en Biélorussie

Des manifestations ont éclaté en Biélorussie le 9 août, jour de la présidentielle. Selon la Commission électorale, le Président en exercice a recueilli 80,1% des voix. L’opposition considère que Svetlana Tikhanovskaïaa remporté le scrutin.

Au cours des premiers jours, les manifestations ont été réprimées par les forces de l’ordre: des canons à eau, des lacrymogènes et des grenades assourdissantes ont été utilisés. Selon les données officielles, plus de 6.700 personnes ont alors été interpellées. Des centaines de personnes ont été touchées, dont plus de 120 membres des forces de l’ordre, d’après le ministère de l’Intérieur. Deux manifestants ont trouvé la mort.

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
En continu: les autorités du Haut-Karabagh décrètent la loi martiale et la mobilisation générale
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Tags:
meeting, Alexandre Loukachenko, soutien, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook