International
URL courte
«Accord de paix historique» entre les Émirats arabes unis et Israël (53)
4843
S'abonner

Cinq jours après la signature de «l’accord historique» émirati-israélien, le porte-parole de la diplomatie soudanaise a exprimé l’intention de son pays de normaliser ses relations avec l’État hébreu. Pourtant, le ministre soudanais des Affaires étrangères a dans la foulée rejeté cette annonce «ambiguë».

Le porte-parole du ministère soudanais des Affaires étrangères, Haidar Badawi Sadiq, a déclaré ce mardi 18 août que la diplomatie de ce pays africain «s'apprête à établir des contacts avec la partie israélienne pour signer un accord de paix». Cette annonce du pays arabe vient moins d’une semaine après la signature de l’«accord de paix historique» entre Israël et les Émirats arabes unis.

«Nous nous attendons à un accord de paix avec Israël fondé sur la parité et les intérêts du Soudan, sans porter préjudice à ses valeurs et normes», a-t-il déclaré à la chaîne Sky News Arabia. «Il n'y a aucune raison de continuer l'hostilité entre le Soudan et Israël», a-t-il expliqué au média.

Cette déclaration venant de Khartoum semble confirmer l’espoir de Benyamin Netanyahou concernant le changement d’attitude du monde arabe envers l’État hébreu, que le Premier ministre israélien a récemment exprimé dans une interview à la même chaîne de télévision.

Le chef de la diplomatie soudanaise «étonné»

Dans la foulée, le ministre soudanais des Affaires étrangères a fait part de son étonnement quant aux propos de son porte-parole.

«Ces déclarations ont créé une situation ambiguë qui nécessite des éclaircissements», a-t-il déclaré dans un communiqué. «Le ministère des Affaires étrangères de la République du Soudan confirme que la question des relations avec Israël n'a en aucun cas été débattue au ministère des Affaires étrangères, et le porte-parole Haidar Badawi n'a pas été chargé de faire des déclarations à ce sujet», poursuit le document.

Un accord de paix émirati-israélien

Israël et les Émirats arabes unis ont annoncé le 13 août avoir conclu un accord de paix négocié avec l’aide des États-Unis et qui devrait aboutir à une normalisation complète des relations diplomatiques entre les deux pays. Selon les conditions du traité, Israël s’engage à reporter la mise en œuvre de sa décision d'étendre sa souveraineté sur des territoires de Cisjordanie. La signature d’un certain nombre d’accords bilatéraux dans les domaines notamment des investissements, du tourisme, des vols directs, de la sécurité, ainsi que des télécommunications est prévue.

La Palestine a, quant à elle, annoncé qu’elle n’accepterait pas la déclaration tripartite.

Dossier:
«Accord de paix historique» entre les Émirats arabes unis et Israël (53)

Lire aussi:

Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
La Haute autorité de santé recommande un groupe prioritaire à vacciner
Tags:
Israël, Soudan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook