International
URL courte
Par
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (87)
19544
S'abonner

«En tant que bon ami et partenaire», la Chine s'oppose à ce que toute force extérieure crée «une scission et des troubles» dans la société biélorusse. Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Pékin espère que «la partie biélorusse est en mesure d'assurer elle-même la paix».

En commentant la situation actuelle en Biélorussie, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, s’est prononcé contre toute ingérence dans les affaires de ce pays.

«La Chine et la Biélorussie sont liés par des relations du partenariat stratégique global. Nous nous faisons confiance et œuvrons conjointement à une coopération mutuellement avantageuse. Nous respectons la voie de développement que le peuple biélorusse a choisi sur fond de la situation dans son pays, nous respectons également ses efforts visant à protéger son indépendance, sa souveraineté, sa sécurité», a déclaré le diplomate.

Selon lui, la Сhine suit également l'évolution de la situation car «en tant que bon ami et partenaire, nous ne voulons pas voir le chaos en Biélorussie, nous nous opposons à ce que des forces extérieures créent une scission et des troubles dans la société biélorusse».

«Nous espérons et estimons que la partie biélorusse est en mesure d'assurer elle-même la stabilité de la situation politique et la paix dans la société», a ajouté Zhao Lijian.

Le Kremlin contre une aide militaire 

Plus tôt dans la journée, le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a souligné qu'il n'y avait pas besoin d'aider militairement la Biélorussie, bien qu'un certain nombre d'obligations en matière d'assistance mutuelle soient effectivement stipulées dans l'Organisation du traité de sécurité collective.

Il a tenu à souligner que la Biélorussie était un pays proche pour la Russie, mais que les événements qui y sont en cours restent internes.

Dossier:
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (87)

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
chaos, partenariat, manifestation, Chine, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook