International
URL courte
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (93)
2230
S'abonner

Alors que la Biélorussie a annoncé la tenue d’exercices militaires près de la frontière ouest du pays et déploie ses forces militaires, Alexandre Loukachenko a déclaré que des véhicules militaires biélorusses étaient pris par erreur pour des forces russes.

Des forces militaires biélorusses, déployées non loin de la frontière occidentale, sont prises pour celles de la Russie, a déclaré le Président biélorusse Alexandre Loukachenko, dénonçant des «fakes» qui se propagent sur Internet.

«Un autre problème, ce sont les fakes. Des mensonges ouverts sur Internet: des troupes étrangères en Biélorussie, du matériel de la Fédération de Russie en Biélorussie. Vous l'avez probablement déjà vu lorsque ces fakes sont déchaînés. […] Ils ont filmé sans comprendre qu'il s'agissait de BTR biélorusses, et non russes. Et qu'ils se sont dirigés vers la frontière occidentale lorsque nous avons décidé que nous devrions prendre des mesures supplémentaires pour protéger la souveraineté et l'indépendance de l'État, la frontière nationale occidentale», a lancé le Président. 

Auparavant, le Président biélorusse avait confirmé lors d’une réunion du conseil de sécurité le déploiement des forces armées dans ces régions et leur mise en état d’alerte.

«En ce qui concerne les armées étrangères, il n'y a aujourd'hui aucun soldat d’autres États en Biélorussie», a souligné Alexandre Loukachenko lors d'une réunion du conseil avec les gouverneurs.

Pour rappel, la Défense biélorusse avait annoncé dimanche 16 août la tenue d’exercices militaires près de la frontière ouest du pays.

Les militaires européens informés

Le ministère biélorusse de la Défense a annoncé avoir expliqué aux attachés militaires de pays européens la réaction des forces armées du pays face aux menaces extérieures, ainsi que la tenue des exercices.

Selon la Défense, plusieurs rencontres ont eu lieu avec les représentants du corps militaro-diplomatique du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de la Lituanie, de la Pologne et de l’Ukraine accrédités auprès du ministère biélorusse.

Dossier:
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (93)

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabagh
Tags:
Forces armées, politique, Alexandre Loukachenko, véhicules blindés, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook