International
URL courte
Par
13332
S'abonner

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni cherchent-ils à s’éloigner des États-Unis grâce à l’Iran? Si les discours sont similaires de part et d’autre de l’Atlantique sur la prolongation de l’embargo sur les ventes d’armes à l’Iran, ces pays européens se sont néanmoins opposés au projet de résolution de Trump. Une opposition faite pour durer?

Les États-Unis enragent. Depuis le rejet de leur résolution de prolonger l’embargo sur les ventes d’armes à l’Iran décidé par le Conseil de sécurité de l’Onu vendredi 14 août dernier. Et dans sa colère, l’administration Trump s’en est particulièrement prise à ses partenaires européens, à savoir la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Les trois puissances européennes se sont en effet abstenues lors du vote. Par l’intermédiaire de Kelly Craft, la représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies, et de Mike Pompeo, le secrétaire d’État américain, Washington a dénoncé l’incohérence européenne: le discours ferme des Européens ne serait pas suivi par des actes.

Mais cette décision européenne d’éviter la prolongation de l’embargo sur les armes à l’Iran, et donc par conséquent de sauver l’accord sur le nucléaire iranien, marque-t-il une réelle prise de distance avec les États-Unis? Tout porte à croire que les capitales du Vieux Continent attendent avec impatience un tremblement de terre à Washington, avec une victoire semble-t-il espérée de Joe Biden dans quelques semaines.

Éléments de réponses dans ce nouveau Désalliances en bref.

Lire aussi:

Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
L’UE réagit aux sanctions contre l’Iran rétablies unilatéralement par les États-Unis
Tags:
accord de Vienne sur le nucléaire iranien (2015), Plan global d'action conjoint (JCPOA), Royaume-Uni, Allemagne, France, États-Unis, armes, embargo, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook