International
URL courte
L’opposant russe Alexeï Navalny hospitalisé en soins intensifs (39)
404101
S'abonner

Lors d'une conférence de presse conjointe avec Angela Merkel, Emmanuel Macron a indiqué que la France était prête à apporter toute l’assistance nécessaire, notamment sanitaire et l’asile, à l'opposant russe Alexeï Navalny, hospitalisé à Omsk.

Emmanuel Macron s’est dit «extrêmement préoccupé» par l’état de santé de l’opposant russe Alexeï Navalny qui a dû interrompre un vol en raison d’une brusque dégradation de son état de santé.

Il a ajouté que Paris était prêt à apporter son aide, y compris à accorder l’asile à Alexeï Navalny.

Emmanuel Macron a noté que la France suivrait de près l’enquête concernant cette affaire.

«Toute la clarté devra être faite», a-t-il souligné.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré de son côté qu’Alexeï Navalny pourrait recevoir «toute aide médicale en France ou en Allemagne».

«Il est nécessaire de faire toute la clarté sur ce qui est arrivé», a-t-elle ajouté.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a précédemment indiqué que l’opposant disposerait des services des meilleurs médecins et que le Kremlin était au courant de son état.

À l’issue des analyses effectuées à l’hôpital, les médecins n’ont pas trouvé chez Alexeï Navalny d’indices d’une crise cardiaque, d’AVC ou de maladies infectieuses, notamment de Covid-19, a déclaré Anatoli Kalinitchenko, adjoint du médecin en chef de l’hôpital d’Omsk où se trouve l’opposant politique.

Entretemps, le directeur de la société Concord Management and Consulting, Evgueni Prigojine, a déclaré qu’il était prêt à financer le traitement d’Alexeï Navalny.

Dans un état «grave»

La porte-parole de l'organisation à but non lucratif Fonds de lutte contre la corruption (FBK), Kira Yarmysh, a annoncé ce 20 août sur Twitter que l'avion où se trouvait Alexeï Navalny avait dû atterrir en urgence à Omsk en raison de la dégradation subite de son état de santé. Il a été emmené à l’hôpital et placé en soins intensifs, puis sous ventilation artificielle. Kira Yarmysh a affirmé qu’il avait été «empoisonné».

Le directeur de l'hôpital a déclaré à Sputnik qu’Alexeï Navalny se trouvait dans un état «grave», alors que le directeur adjoint a indiqué qu’il n'y avait aucune certitude sur un éventuel empoisonnement, mais que c’était une hypothèse à envisager.

Alexeï Navalny, qui a mis en place le Fonds de lutte contre la corruption (FBK), avait été arrêté à plusieurs reprises et brièvement emprisonné en juillet 2013 pour détournement de fonds. Il a annoncé par la suite sa décision de briguer le mandat présidentiel lors de l’élection de 2018, mais a été exclu de la course en raison de ses condamnations antérieures. La commission électorale centrale de Russie a expliqué qu’il n'était pas éligible, mais qu’il pourrait se présenter après 2028, conformément à la loi.

Dossier:
L’opposant russe Alexeï Navalny hospitalisé en soins intensifs (39)

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Russie, France, Alexeï Navalny, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook