International
URL courte
2817180
S'abonner

Plusieurs dirigeants israéliens, dont Benyamin Netanyahou, ont exprimé leur indignation concernant le viol collectif présumé d’une jeune fille de 16 ans par une trentaine d’hommes dans un hôtel du sud du pays. D’après le Times of Israël, deux suspects ont été arrêtés et d’autres interpellations sont attendues.

L’affaire du viol collectif impliquant une adolescente de 16 ans et plus de 30 hommes dans un hôtel d’Eilat, une station balnéaire du sud d’Israël, a provoqué l’émoi du pays depuis mercredi 19 août, relate le Times of Israël. Plusieurs responsables politiques ont réagi, appelant à l’interpellation rapide et à la condamnation des responsables.

D’après le quotidien, qui a repris les informations d’une chaîne de télévision israélienne, la victime s’était rendue dans ce lieu de villégiature avec une amie au début du mois et y avait rencontré des connaissances de cette amie. Après une sortie alcoolisée, tous sont revenus dans l’hôtel en question, et c’est à ce moment que le viol a commencé.

Les hommes faisaient la file devant la chambre d’hôtel, attendant chacun leur tour. Plusieurs témoins de la scène ont préféré ne pas poser de question et passer leur chemin. Seule son amie a essayé de la sortir de cette situation, en vain.

Réactions des politiques

Le Premier ministre a évoqué un «crime contre l’humanité», «digne de toute condamnation», tandis que le ministre de la Défense, Benny Gantz, a écrit sur Twitter: «Depuis hier après-midi, j’ai essayé, et n’ai pas réussi, à comprendre: qu’est-ce qu’un homme qui se tient dans une file d’attente bondée avec des dizaines d’autres, devant une chambre où une jeune fille désorientée est allongée, essaie de prouver?».

Le leader de l’opposition, Yair Lapid, a quant à lui évoqué l’absence de prise de conscience des responsables de ce crime «insondable». «Aucun homme de ce groupe n’a pensé à sa sœur, sa fille, sa bonne amie? Aucun homme n’a dit à ses amis: “Arrêtez, qu’est-ce qu’on fait?“», s’est-il indigné, avant de conclure: «Ayez honte, bande d’ordures».

Deux suspects arrêtés

Toujours selon le Times of Israël, la victime a porté plainte vendredi 14 août, juste après les faits. Un premier suspect âgé de 27 ans a été arrêté mercredi et se trouve en détention préventive depuis. Des messages entre lui et la victime ainsi qu’une vidéo de l’agression ont été retrouvés dans son téléphone.

Il n’a pas nié avoir eu une relation sexuelle avec la jeune fille, mais a affirmé qu’elle était consentante et appelait les hommes un par un dans la chambre. Un second suspect, également de 27 ans, a été interpellé le lendemain, jeudi 20 août, et devait passer devant un juge le même jour . D’autres arrestations devraient suivre, selon une déclaration de la police.

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Zarif constate des «indications sérieuses du rôle d'Israël» dans la mort d'un scientifique nucléaire
Tags:
Benjamin Netanyahou, The Times of Israel, interpellation, indignation, condamnation, scandale, Israël, viol
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook