International
URL courte
257
S'abonner

Des manifestants, réclamant le départ du gouverneur de la province irakienne de Bassorah, ont lancé des cocktails Molotov sur le parlement provincial. Les forces de l’ordre ont tiré en l’air afin de disperser la foule.

Dans la ville irakienne de Bassorah, dans le sud du pays, des manifestants ont mis le feu au siège du parlement provincial ce vendredi 21 août, rapporte l’agence Reuters citant des sources sécuritaires et des témoins.

Les manifestants s’étaient rassemblés devant le bâtiment afin de demander aux députés de limoger le gouverneur de la province après la mort de deux militants dans des attaques perpétrées par des inconnus armés plus tôt dans la semaine.

Après que les manifestants ont lancé des cocktails Molotov sur le parlement, les forces de l’ordre ont tiré en l’air à balles réelles afin de disperser la foule, indique Reuters.

Associated Press souligne qu’il s’agit de l’événement le plus violent à Bassorah depuis les vastes manifestations antigouvernementales d’octobre dernier, lorsque des dizaines de milliers de personnes étaient descendues dans les rues à travers le pays afin de dénoncer la corruption généralisée au sein du gouvernement.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
Tags:
manifestation, Bassora, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook