International
URL courte
12329
S'abonner

Une réunion de représentants du quartier de Berlin-Mitte de la capitale allemande a décidé de renommer la rue Mohrenstrasse critiquée par les représentants des minorités et certains militants pour la connotation «raciste» de son nom.

La rue berlinoise Mohrenstrasse située dans le quartier de Berlin-Mitte, dans le centre de la ville, devra changer de nom en raison de sa connotation raciste, elle portera le nom du philosophe allemand et ghanéen Anton Wilhelm Amo, selon une décision prise par les représentants du quartier lors d’une réunion.

«Nous renommerons M*Strasse [le mot "Mohren" est généralement omis par les critiques de ce nom de rue comme inapproprié, ndlr] en l'honneur d'Anton Wilhelm Amo, le premier scientifique d’origine africaine d’une université prussienne. Notre requête conjointe avec les Verts a remporté la majorité au BVVMitte [Réunion des représentants du quartier, ndlr]», a indiqué le groupe du Parti social-démocrate du district de Berlin-Mitte.

Anton Wilhelm Amo a été professeur aux universités allemandes de Halle, de Wittemberg et d'Iéna, en Allemagne au XVIIIe siècle. Il serait la première personne originaire d'Afrique subsaharienne à avoir étudié dans une université européenne, et le premier Africain à avoir obtenu un doctorat dans une université européenne.

La décision de renommer la rue a été prise moins de trois jours avant la manifestation annuelle contre son nom actuel, qui se déroule le 23 août, Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition.

Les discussions sur l’idée de renommer la rue et la station de métro Mohrenstrasse datent de plusieurs années à Berlin, et elles ont encore été ravivées dans le contexte d'une vague de protestations contre le racisme et la discrimination aux États-Unis et en Europe provoquée par la mort de l’Afro-Américain George Floyd.

Selon le dictionnaire de langue allemande Duden, Mohr est un terme dépassé pour les personnes d’ascendance africaine, qui est considéré aujourd’hui comme «archaïque» et «discriminatoire». Il est dérivé du terme latin «mauri» qui reviendra en français sous la forme «maure».

Disparition des noms jugés «discriminatoires»

La Berliner Verkehrsbetriebe (BVG), l'entreprise qui exploite les réseaux de métro, tramway et bus de Berlin, avait annoncé le 3 juillet que la station de métro Mohrenstrasse serait renommée pour porter le nom du compositeur Mikhaïl Glinka, tout comme une rue située à côté.

Toutefois, après les critiques de la communauté juive et des universitaires qui ont parlé de l'antisémitisme du musicien, la société BVG a déclaré n’avoir pas encore pris de décision finale sur le nouveau nom.

Fin juin, la pharmacie Mohren Apotheke de Vienne avait renoncé au premier mot de son nom, utilisé à l’époque pour désigner les esclaves africains. Elle avait toutefois expliqué qu’au Moyen Âge, de nombreux médicaments étaient acheminés en Europe depuis l’Afrique et les pays orientaux, ce qui explique l’apparition du mot dans les noms de plusieurs pharmacies.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Tags:
rue, antiracisme, racisme, Allemagne, Berlin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook