International
URL courte
122618
S'abonner

Le Liechtenstein a entamé une action en justice, revendiquant une partie du territoire tchèque confisquée à son ancienne famille dirigeante à la fin de la Seconde Guerre mondiale dix fois plus grande que sa superficie actuelle, relançant un conflit qui fait rage depuis plus de 70 ans, selon le Financial Times.

Le Liechtenstein a déposé une plainte officielle auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme cette semaine, réclamant la restitution par la République tchèque de près 2.000 kilomètres carrés de terres et de certains des plus grands châteaux et palais d’Europe, rapporte le Financial Times.

Les territoires ont été confisqués en vertu d'un décret du gouvernement tchécoslovaque d'après-guerre qui avait qualifié les représentants de la maison princière et 38 autres familles du Liechtenstein de «collaborationnistes».

«Pour nous, l'application illégale des décrets tchécoslovaques et leurs conséquences est un problème non résolu», a déclaré Katrin Eggenberger, ministre des Affaires étrangères du Liechtenstein, au Financial Times.

«L'expropriation sans compensation est inacceptable.»

Martin Smolek, vice-ministre tchèque des Affaires étrangères, a déclaré que l’affaire ne devrait pas être examinée par la CEDH parce que la Cour de Strasbourg ne doit pas traiter de questions antérieures à l’élaboration de la Convention européenne des droits de l’Homme.

Des terres et des sites classés au patrimoine mondial

Le litige qui dure depuis plus de 70 ans concerne un territoire plus de dix fois plus grand que l'actuelle Principauté du Liechtenstein, ainsi que certains des plus grands palais et résidences aristocratiques d'Europe centrale. Il s'agit notamment de deux sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco: le château néo-gothique de Lednice, qui a appartenu à la famille du Liechtenstein pendant plus de 700 ans jusqu'à sa confiscation, et le château baroque de Valtice.

L'histoire avait déjà connu avant la Seconde Guerre mondiale un partage de territoire dans la région de la Tchécoslovaquie à l'issue de l'accord de Munich de 1938. L'Allemagne, la Hongrie et la Pologne avaient reçu des parties du territoire tchécoslovaque aux termes de cet accord signé par l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France et l'Italie à l'initiative de Berlin qui avait accaparé les Sudètes.

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
litige, République tchèque, Liechtenstein
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook