International
URL courte
7675
S'abonner

En réponse à l’expulsion d’un diplomate russe à Vienne soupçonné d’espionnage industriel, la diplomatie russe a protesté ce 24 août auprès de l’Autriche. Un diplomate a été annoncé persona non grata.

Alors que l’Autriche a décidé d’expulser un diplomate russe pour soupçon d’espionnage, le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué ce 24 août l’ambassadeur autrichien Johannes Eigner pour protester auprès du pays. En réponse, Moscou a appliqué une mesure symétrique.

«Le 24 août, Johannes Eigner, ambassadeur autrichien à Moscou, a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères. L’ambassadeur a été informé d’une vive protestation en raison de la décision prise sans fondement par la partie autrichienne de retirer l’accréditation du diplomate russe et de l’obliger à quitter le territoire de la Répuplique autrichienne», rapporte la diplomatie russe dans un communiqué.

Et d'ajouter qu'«en conformité avec le principe de réciprocité, le diplomate de l’ambassade de la République autrichienne a été annoncé comme persona non grata à titre de riposte».

Expulsion d'un diplomate russe

Plus tôt dans la journée, Vienne a ordonné à un diplomate russe de quitter le territoire autrichien sur fond d’accusations d’espionnage industriel. La diplomatie autrichienne l’a qualifié de persona non grata, estimant que ses actions allaient à l’encontre de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques.

L’ambassade russe à Vienne a exprimé son indignation suite à cette décision des autorités autrichiennes «prise sans fondement». Estimant qu'elle porte atteinte à la constructivité des relations bilatérales, elle a annoncé une riposte immédiate de Moscou.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
ambassadeur, diplomates, espionnage, Russie, Autriche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook