International
URL courte
9186
S'abonner

Après le deuxième week-end consécutif de rassemblements, les partisans de l’opposition biélorusse, en nombre moins important, se sont de nouveau réunis sur la place de l'Indépendance de Minsk, indique le correspondant de Sputnik sur place. Plusieurs interpellations ont eu lieu.

Le lendemain de la manifestation de l’opposition qui s’est déroulée à Minsk le 23 août pour le deuxième dimanche consécutif, un nouveau rassemblement réunissant jusqu'à 1.500 personnes, a eu lieu ce lundi 24 août dans la capitale biélorusse, rapporte le correspondant de Sputnik sur place.

Au début de l'action qui s'est tenue sur la place de l’Indépendance, seules quelque 300 personnes y participaient. Venus contester les résultats de la présidentielle du 9 août, elles étaient alors dispersées sur l’esplanade. Un groupe de manifestants a par ailleurs mis en place un «micro ouvert», chacun pouvant l’utiliser pour s’exprimer.

Les manifestants scandaient des slogans. De temps en temps, la foule, menée par une partisane de l’opposition inconnue, se déplaçait à travers la place, selon notre correspondant. 

Plusieurs interpellations

Plusieurs interpellations ont tout de même été recensées. En effet, les forces de l'ordre ont arrêté plusieurs personnes ayant refusé de retirer les drapeaux blanc et rouge.

Natalia Goussevitch, porte-parole de la police de Minsk, a expliqué que des interpellations d’ordre administratif avaient eu lieu. Elle n’a pas pour autant précisé le nombre exact des personnes concernées, ajoutant qu’il restait à préciser.

Par la suite, témoigne notre correspondant, les forces de l’ordre étaient présentes sur les lieux, sans empêcher le rassemblement.

Deux semaines de rassemblements

Cela fait plus de deux semaines que les partisans de l’opposition expriment leur désaccord avec les résultats de l’élection présidentielle en Biélorussie qui s’est tenu le 9 août. Le scrutin a été remporté, selon les chiffres officiels de la Commission électorale centrale, par Alexandre Loukachenko qui a obtenu 80,1% des voix. La candidate de l’opposition Svetlana Tikhanovskaïa a été créditée de 10,1% des suffrages. L’opposition n’a pas accepté ces résultats, Mme Tikhanovskaïa a ensuite quitté le pays pour la Lituanie.

L'annonce des résultats a été suivie par un mouvement de protestation, dans la capitale et dans plusieurs autres villes biélorusses, qui se poursuit depuis plus d’une semaine. Les forces de l’ordre ont eu recours à du gaz lacrymogène, à des canons à eau, à des grenades assourdissantes et à des munitions en caoutchouc jusqu’à ce qu’elles décident de ne plus réprimer les manifestations.

Selon les chiffres officiels, plus de 6.700 personnes ont été interpellées. Lors des manifestations, des centaines de personnes ont été blessées, parmi lesquelles plus de 120 membres des forces de l'ordre.

Pour rappel, des actions en soutien au Président Loukachenko ont également eu lieu dans le pays, notamment le week-end dernier.

Lire aussi:

Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Tags:
Minsk, manifestation, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook